(Page imprimée: www.trazibule.fr/communication.php)

Brouillons pour un projet de constitution



Problème de communication :



Comment expliquer une proposition de réorganisation sociale politique et économique sans tomber dans le piège de l’utopie incompréhensible. Chaque détail de ce projet est comme une pièce de puzzle qui ne prend son sens que dans la réalisation du puzzle complet. Sortie de son contexte chaque élément parait anachronique dans l’interprétation actuelle de nos sociétés,

Aujourd’hui, il s’avère impossible de résoudre le moindre problème sur n’importe laquelle de nos difficultés actuelles sans tenir compte des répercutions que cette solution peut avoir sur les autres problèmes en cours. Et l’éventail des problèmes constatés est très vaste.

Je suis convaincu qu’aucune des solutions proposées qui voudrait préserver les fondamentaux de la situation actuelle ne pourra aboutir tant que ces attendus restent inchangés.

C’est donc bien par une réforme globale et fondamentale qu’il faut passer et aucune proposition de peut prendre alors tout son sens sans se référer à ce nouveau paradigme.

Evidement vu l’ampleur et la prétention de ce travail, il manque un énorme travail de recherche et de simulation pour chaque aspect proposé.

Je vous demanderais votre indulgence et de ne critiquer chaque page que lorsque vous aurez survolé l’ensemble de ce projet social pour en comprendre sa tentative de cohérence.

Un début ?


Depuis que sont proposées des idées, parfois nouvelles, souvent resurgies d’autrefois,

Il s’avère indispensable de rassembler dès aujourd’hui les initiatives individuelles, sous l’égide d’aucun parti, d’aucun nom ou dénomination.

Pourtant chacun souhaite plus ou moins consciemment rassembler ces initiatives autour de son propre projet. Beaucoup produisent des critiques, nombreuses aussi sont les propositions, mais il est plus valorisant et paradoxalement plus facile d’écrire ce que l’on espère, que de lire et de chercher à comprendre ce que pensent les autres. Je suis comme vous j’ai ce même défaut. Je comprends pourquoi ma proposition « constitutionnelle » génère si peu de réponses. Inondés d’informations nos esprits peinent à s’y retrouver et se réfugient vite chacun dans ses petites certitudes individuelles. Nous n’en sortirons pas.

La moins mauvaise des méthodes pour dépasser cette paresse chronique est, à mon avis, de se rencontrer concrètement:

Si vous êtes partants pour cette rencontre dites-le ! Même si vous pensez ne rien avoir à apporter, votre seule présence sera une stimulation..

Une approche de cette construction d'une méthode de travail en commun est décrite sur le site www.constitutante.fr [ lien "http://www.constituante.fr" ] dans ces pages titrées " Démocratie mode d'emploi " [ lien "http://www.constituante.fr/democratie-mode-d-emploi.php" ].

Page écrite le 10-01-2007


(Page imprimée: www.trazibule.fr/communication.php)