(Page imprimée: www.trazibule.fr/cultes.php)

Lois pour les religions



Lieux de cultes


La laïcité sépare totalement la religion et l’état.

Etant du domaine individuel toute croyance (respectueuse de la constitution) de soit d’être respectée par la république qui ne doit ni aider ni freiner son expression.

Par contre de même que la république met à disposition des portions de son territoire et de son patrimoine pour se déplacer, habiter, cultiver, pour les loisirs ou la culture, etc… Il est logique que la république mette à disposition des portions de son territoire pour la réflexion, la prière, les réunions ou les associations.

Ainsi il est possible à la république de mettre actuellement à disposition des bâtiments pour les congrès de toutes sortes ou de toutes obédiences tels que des salles de congrès ou de spectacle.

Dans la mesure ou un bâtiment religieux est pris en charge par les monuments historiques pour son entretien, il est possible à la république de le mettre à disposition pour des religions comme il le fait déjà pour des manifestations musicales. Plus généralement la république gère des lieux de réflexion.

Cela n’empêchant pas des associations de continuer de financer leurs propres lieux de façon totalement privée si elles le souhaitent.

Ainsi une même cathédrale propriété de la république serait disponible pour les musulmans le vendredi, pour les juifs le samedi et les catholiques le dimanche ou d’autres communautés religieuses et philosophiques..

C’est vrai que l’iconographie peut gêner telle ou telle religion, mais la règle étant que le respect historique interdise leur modification, il reste possible de réaliser des aménagements amovibles pour chaque culte ou réunion.

Voici donc la loi que je propose :

Les religions sont considérées strictement du domaine privé, la république s'interdit toute intervention dans leurs pratiques, seules les conséquences physiques ou morales contraires à la constitution peuvent donner lieu à une action judiciaire et répressive à leur encontre.

La république peut mettre à la disposition des lieux et bâtiments publics au service des religions sous la condition que ces prêts soient rendus en la république après utilisation. Ces prêts étant toujours limités à une période courte correspondant à un événement précis. Ces lieux n'étant jamais alloués de façon permanente à une ou plusieurs religions déterminées.

Page écrite le 29-05-2007


(Page imprimée: www.trazibule.fr/cultes.php)