(Page imprimée: www.trazibule.fr/justice-eteinte.php)

Réflexions sur la justice.


« La mort du présumé coupable éteint l'action de la justice »


Il suffit de cherchez sur Google la phrase « éteint l'action de la justice » [ lien "http://www.google.fr/search?hl=fr&rlz=1G1GGLQ_FRFR386&q=%22%C3%A9teint+l%27action+de+la+justice%22&aq=f&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=" ] vous trouverez de nombreux cas de ce principe juridique.

Mode d’emploi d’un meurtre parfait :

Vous repérez des victimes quelconques, vous choisissez parmi les nombreux voisins du quartier ou toute personne ayant eu un jour le moindre contact avec eux un individu pas trop malin déjà un peu rejeté par la société.

Vous perpétuez le crime en ayant soin de laisser une goutte de sang de votre bouc émissaire, et après le crime débrouillez vous pour lui vendre un objet quelconque prélevé chez la victime. ADN + objet volé c’est imparable pour qu’il soit arrêté.

Reste plus qu’à le faire se suicider en prison, si ce n’est pas spontané je suis convaincu que vous trouverez tous ceux qu’il faut sur place. Comme « la mort du seul coupable présumé éteint l'action de la justice. » le tour est joué, le crime parfait est accompli.

Mais...
Deux erreurs énormes dans cette histoire, d’abord elle est totalement fantaisiste, cela ne s’est jamais produit nulle part bien sûr.

Ensuite elle est construite sur un illogisme : « la mort du seul coupable présumé éteint l'action de la justice ».

En effet tant que la justice ne s’est pas encore prononcée, il n’y a aucun coupable. Seul Sarkosy a pu se croire au dessus des lois et oser l’affirmer dans d’autres circonstances !

Même après correction de la phrase « la mort du seul suspect présumé éteint l'action de la justice » l’action de la justice ne devrait avoir aucune raison de s’éteindre puisqu'elle n’a pas encore trouvé de « coupable » donc l’affaire reste officiellement non résolue.

Je trouve donc très dangereux ce principe juridique qui pénalise en plus les parents des victimes et les laissent dans leurs ignorances et un grand sentiment d'injustice. Autant par le fait de ne pas connaître les évènements entourant le décès des victimes que de laisser le souvenir de coupables impunis, même symboliquement de façon posthume.

Ce principe doit être aboli !

Dernier détail, un suicide devrait toujours faire l’objet d’une enquête approfondie au même titre qu'un crime, il est si facile de suicider son prochain… Mais c’est sans importance n’est ce pas ?

Allez dormez tranquille, la police et la justice font leur travail, vous serez en général du bon coté de leurs intimes convictions… Ils ne se trompent pas si souvent !

1 chance sur combien ?

Page écrite le 7 juillet 2010

Commentaires et dialogues pour cette page


?>

Intervenant MoZyGuS - le 03-10-2010 à 11-53

Un peu sarcastique non ?

effectivement c'est un sérieux problème, car la justice ne peut se permettre de renoncer. sinon on peut dire qu'elle ne remplie pas son premier role social... déjà qu'elle ne qu'à moitié les 2 autres...

Mais concernant les sucides, je pense ou j'ose espérer que la police et la justice ne les prennent pas à la légère, puisqu'il me semble que tout sucide est considéré comme un crime jusqu'à preuve du contraire.

Enfin bon, quoiqu'il en soit, la relativité des choses ne nous quittera jamais, rien n'est absolu. Et encore moins quand il s'agit de sciences humaines.

Intervenant Samarina - le 03-03-2014 à 16-53

Bien sure MoZyGus, tu peux dormir tranquile la justice ne prend pas les suicides à la légère...sauf...bon tant que c'est pas toi tout baigne.


(Page imprimée: www.trazibule.fr/justice-eteinte.php)