Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


courriel@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/elections.jpg
 

RESUME: Nous sommes tellement habitués à la même pratique d’élection,
que nous oublions de nous rendre compte qu’il existe beaucoup d’autres logiques
pour sélectionner nos représentants. Réflexions sur le contrôle des élus.

Brouillons pour un projet de constitution



Les scrutins : le vote multi-nominal


Le système de vote est "multi-nominal". Un vote est considéré comme valable s’il contient un nom s’il y a deux candidats. Deux noms différents s’il y a de trois à 5 candidats Trois noms différents s’il y a plus de cinq candidats. Le vote est prévu sur un tour. La personne ayant le plus de voix est élue, son programme électoral étant considéré comme un contrat l'engageant auprès de ses électeurs.

Un second tour est organisé dans les deux semaines, entre les meilleurs candidats après élimination des noms les moins cités, si l’écart entre les meilleurs est non significatif au premier tour (inférieur à 5%)

Si le nombre de bulletins blancs et nuls est supérieur au nombre atteint par l’élu, le vote doit être recommencé dans les trois à six semaines.

Circonscription : Chaque élu doit représenter autant que possible un nombre équivalent d’inscrits. Les circonscriptions doivent être de taille équivalente sur le plan démographique.

Quand un élu ne respecte pas son contrat électoral son siège peut-être remis en cause par voie judiciaire à la demande formulée par une majorité des électeurs de sa seule circonscription.

Pour assurer une continuité des gouvernements au lieu d’alternances catastrophiques où la bascule d’un gouvernement à l’autre entraîne l’annulation de ce qu’à fait l’un, par le suivant. Pour également éviter les attentes de ces grandes périodes électorales qui bloquent l’économie, et ces votes nationaux soumis à des manipulations conjoncturelles, le vote permanent est instauré.

Chaque représentant peut à tout moment démissionner ou être remis en cause par ses électeurs en cas de manquement à son contrat de représentativité, ou en cas de faute professionnelle ou d’illégalité, en cas de défaillance (maladie, décès), etc…

Chaque représentant d’une circonscription est élu pour une période de cinq années, qui court à partir de la date de son élection. Il est toujours rééligible sauf en cas de faute ou de manquement aux lois (déchéance des droits civiques). Ces cinq années peuvent être raccourcies par remise en cause judiciaire de la part de ses propres électeurs.

Il est souhaitable de ne pas procéder à l’élection de plusieurs représentants la même semaine. Le scrutin est réalisé sur le principe multi-nominal.

Le référendum :

Lorsque des questions essentielles doivent être proposées à la consultation, le référendum peut-être proposé soit par le gouvernement, soit par des initiatives populaires. La question posée doit être simple, sinon le vote doit permettre des réponses différentiées aux différentes demandes du référendum.

Exemple: Face à une décision à prendre il peut y avoir plusieurs solutions, après débat, toutes les solutions doivent etre mentionnées dans le référendum, le vote des électeurs étant "multinominal" comme pour l'élection des représentants.

Page écrite le 20-01-2007

Retour vers le texte sur le scrutin.



               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Interlocuteur : Domi 16-03-2007

Trop complexe !

Pour cette élection au 1er tour il va y avoir…Plus de 40 prétendants!

De Gaulle avait imposé 100 signatures puis nous sommes passés à 500, 500 c’est sur 36 000 Maires décideurs un chiffre raisonnable MAIS on leur fait du chantage en n’assurant pas le secret du choix des Maires. L’esprit même des élections républicaines est bafoué.

Méprisé au seul profit des grands groupes appelés « l’Etablissement. »

Mon avis: chaque maire va aller chercher une carte à puce à la préfecture TOUTES sont identiques et codées donc infalsifiable. Leur lecture la détruit immédiatement un seul usage jusqu’à re-programmation.

Les Maires pourront décider sans arrière pensées, sans contraintes ni craintes liées à leurs engagements vis à vis des conseils de région.

Il remet cette carte au candidat de son choix. A lui ensuite de les collecter et de les faire valider à la préfecture de son choix sous contrôle d’huissier ÉVIDEMMENT!
Plus de paperasse et de bricolage possible.

Si trop de candidats on fait 3 tours séparés de 15 jours
Un BON Président de la République vaut bien ça!
Cela me semble plus simple et aussi démocratique non?

Intervenant Jean-Claude Caty - le 28-01-2010 à 19-04

Certes le type de scrutin actuel est très mauvais.

Celui proposé ici ne va pas non plus dans le bon sens.

Merci de me contacter pour recevoir un document qui décortique le problème et propose une véritable alternative.

Ajouter un commentaire.