NOUVEAU !
2 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/censure.jpg
 
Brouillons pour une constitution



TRAHISONS !



J’accuse les syndicats de trahison :

Les dirigeants syndicaux arrivés à la tête de leurs organisations via une longue marche où la compromission, la stratégie, la manœuvre politique, le charisme ont plus d’importance que les idées, la fidélité, les principes, la sagesse, le respect des autres.

Ils rencontrent plus souvent leurs homologues dirigeants d’entreprises ou responsables politiques que les ouvriers qu’ils sont censés défendre, et s’ils le font c’est en général toujours au sein de grandes rencontres ou l’art du discours supplée à celui de l’écoute.

Alors aujourd’hui quand les universités, les hôpitaux, la justice, les pécheurs, les agriculteurs, les mal logés, les salariés, etc… pratiquement toutes les grandes activités de nos sociétés (manger, dormir, travailler, apprendre, se soigner) sont en mouvements de protestation parfois très longs et très durs contre les décisions de l’organisation actuelle de nos sociétés, les dirigeants syndicaux séparent soigneusement chaque action en la cantonnant dans sa spécificité et font tout pour ne pas rassembler ces luttes pour les cloisonner dans des manifestations sectorielles séparées, mais par contre ils osent se rassembler pour un premier mai car cela leur convenait très bien car ceci confortait leur propre position.

Résultat grâce à ce jeu l’état se permet de continuer sans broncher de détruire les services publics et l’imposition d’un modèle économique caduc.

J’accuse les partis politiques de trahison :

Quelles que soient leurs couleurs, où sont ils dans les manifestations actuelles ? Qui soutiennent-ils ? Quelles propositions font-ils ? A part se mettre en avant et jouer à mettre leur ego en valeur, rien…

Oh bien sûr ils sont contre ! Contre tout ce qui n’est pas de leur couleur, quitte à changer de couleur si quelqu’un leur sert une meilleure soupe, contre même si ce qui est proposé est bien uniquement pour ne pas valoriser l’adversaire.

Ah oui ils sont pour, pour tout ce qui peut leur donner une voix de plus, d’où qu’elle vienne, surtout si cette voix vient de ceux qui sont proches d’eux c'est-à-dire leurs concurrents immédiats pour se poser sur la même branche.

Ils organisent de magnifiques et couteuses kermesses spectaculaires pour se mettre sur le devant de la scène devant des salles exclusivement composées de dévoués à leur cause ! C’est si facile de convaincre des convaincus ! (Cons vaincus ?).

Ils organisent avec leurs opposants de gentilles joutes oratoires devant la télévision, avec la bénédiction d’animateurs lénifiants, exit les Karl Zéro, Michel Polac… A la sortie rien n’est construit, aucun n’a changé d’un iota, mais tout le monde se tutoie et il semblerait logique qu’ils doivent aller boire un pot ensemble !

J’accuse ce gouvernement de trahison :

Où sont-ils les grands idéaux de la république : Les droits de l’homme ne sont plus qu’une berceuse pour endormir les votants.

La liberté se cache les yeux face aux sans-papiers aux prisons qui débordent, aux fichiers et aux techniques qui nous traquent (arrêtez de nous fichier ! ), face à la peur distillée chaque jour pour inciter à toujours plus de contrôles, de surveillances, de législations que nul n’est encore censé ignorer mais que plus personne ne maitrise.

L’égalité se bouche les oreilles devant des écarts salariaux qui dépassent l’indécence et la moindre morale, devant les refus de travail de logement, pour des raisons de prénoms ou de couleurs.

La fraternité se tait face à ces gosses sans travail mais submergés d’interdits, aux parents sans respects mais submergés d’obligations, rabaissé par les refus comme par l’assistanat, éduqué par une télé qui encense les gangsters, et les armes, qui fait l’éloge de l’argent facile des footballeurs, qui respecte des élus pourtant condamnés par leur propre justice, qui génère artificiellement des stars (ou les jette aussi facilement). Que voulez qu’ils deviennent, le travail il n’y en a pas et le travail au noir est interdit, que voulez vous qu’ils fassent ? Ils ne naissent pas délinquants, cette société les fabrique délinquants !

J’accuse ce président de haute trahison : (Ecrit du temps de Sarkozy)

Premier citoyen élu démocratiquement, un président doit représenter les aspirations des électeurs, c'est-à-dire respecter leur vote ! Or ils ont choisi par référendum le refus d’un traité qu’il a signé quand même, un président doit défendre les valeurs de la république à savoir la séparation de l’église et de l’état, or il a signé avec le pape un accord permettant à celui-ci de certifier des diplômes émis par la république ! Il décide seul de remettre les décisions militaires de notre pays entre les mains de l’Otan.

Le président doit être un modèle de comportement pour ceux qu’il représente, or il va au Mexique avec des personnes soupçonnés d’être proches des narcotrafiquants, il va sur des yachts de milliardaires qui profitent des budgets de l’état, il appelle amis des stars qui font de l’évasion fiscale, il s’achète une femme juste après son divorce, il s’augmente tout en demandant aux citoyens de faire des efforts, il offre illégalement à ses copains politiques la direction d’entreprises privées, il met les moyens et personnels de l’état à la disposition de sa famille ou de ses copains au moindre problème. (Le scooter de son fils, le tout à l’égout de sa belle-mère, la piscine à Clavier, les millions de Tapie…)

Un président doit faire respecter la constitution, mais il ne respecte ni la laïcité, ni la séparation des pouvoirs, ni même la loi en décrétant ses réformes quasiment sans débats, en refaisant voter un texte si le vote ne lui plait pas, en utilisant des procédures d’urgence pour des réformes que personne n’a jamais demandé, en massacrant les services publics au nom d’une idée de libre entreprise qui vient précisément, à coup de crises, de démontrer ses carences.

Un président doit représenter son peuple et non le mépriser, or il n’ose plus retourner sur la dalle d’Argenteuil, ni vers les pécheurs, ni dans la ville de Gondrange, et s’il se déplace dans une ville, il faut que la place soit nette, ni voitures, ni opposants, avec des cordons de CRS pour qu’il ne rencontre surtout pas son peuple, quitte à virer des préfets ce qui n’est pas son rôle, casse toi pauvre peuple ! Il se doit de gérer les fonds public avec sérieux, or il engage la république pour des garanties monstrueuses et sans contrôles à des banquiers fautifs et sans scrupules, il coule son pays sous des dettes insolvables, sans même passer par un débat ou un vote démocratique. Pour résoudre tels ou tels conflits locaux il fait don de charges sociales qui ne lui appartiennent pas, ce qui va couler définitivement notre sécurité sociale que le monde entier semble nous envier.

J’accuse cet autre président de trahison: (Ajout pour Hollande 25-10-2012)

Ayant espéré naïvement un progrès suite à l’alternance, voici que ce nouveau président trahit lui aussi l’aspiration de ses électeurs en signant le T.S.C.G., et le M.E.S., en continuant l’expulsion des ROMS, en ne donnant pas le droit de vote aux résidents étrangers, en continuant la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes, en ne changeant rien au nucléaire.

Et même Europe Ecologie les Verts trahi en continuant de soutenir ce président qui poursuit sur les mêmes principes de la politique précédente qui nous ont conduits aux délires écologiques et financier actuel, et aux dégradations des services publics et de l’emploi.

Je m’accuse aussi de trahison :

Pourquoi j’accepte encore de mettre ma voix dans une urne confortant ce système faussé par l’argent et les médias, pourquoi j’accepte encore de donner ma voix pendant une seconde pour me taire pendant 5 ans ! Pourquoi j’accepte encore ce jeu de dupe : dire qui je préfère parmi une brochette de pantins que je ne peux pas choisir en sincérité persuadé qu’un vote stratégique serait plus efficace qu’un vote sincère, moi aussi je fais dans la compromission.

Pourquoi j’accepte encore cette fausse monnaie qui n’a que la valeur de la confiance en un système à qui je ne fait plus confiance. Pourquoi j’accepte encore de profiter sans vergogne d’une énergie qui détruit l’avenir de mes enfants, de gaspiller des nourritures parfois produites par des affamés, de profiter de richesses à l’abri derrière de frontières assez bien gardées que pourtant moi j’ai le droit de franchir allégrement pour mon plaisir. J’accepte de m’approprier plus que ma part sur cette terre et de prétendre que c’est grâce à mon travail, alors que je n’ai eu que la chance de naitre du bon coté de la planète.

Oui je trahis mon humanité quand j’apprends sans hurler les souffrances et les morts de ces gosses qui osent quitter leurs villages, traverser des continents et des déserts, se défendre face à des passeurs avides, apprennent à naviguer dans les pires conditions à travers des océans sur des rafiots délabrés, tout cela pour venir se faire humilier, emprisonner, rejeter alors qu’ils ont suivi les fondements même de ce qu’on leur enseigne : Vouloir travailler, vouloir consommer, vouloir être libre !

Enfin je m’accuse de me trahir moi-même en refusant la libre circulation des hommes et des idées de peur d’une épidémie, d’une différence, d’une religion, d’une concurrence, d’un partage du peu que j’ai réussi à m’approprier…

Page écrite le 08/05/2009

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

1

1

3
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Philibo - le 26-10-2012 à 04-23

"Je m'accuse aussi de trahison..."

Très beau texte.

Bravo et dommage que chacun ne se l'attribue pas.

Surtout, continuez...

Philibo

Intervenant baron jp - le 26-10-2012 à 07-35

J'accuse les gouvernants de trahison et de collaboration

Trahison envers le peuple , lui mentir en vue de garder le pouvoir au nom du mondialisme.

Collaboration avec les financiers en vue de la création du futur gouvernement mondial.

Mais beaucoup de ces politiques ne sont pas conscient de leur trahison et collaboration, la plupart sont convaincus de la bonne vision du système actuel et pensent que le mondialisme est la meilleure solution.

Intervenant J.Christophe - le 26-10-2012 à 14-40

Nous laissons le laissons le pouvoir à une bande d'adolescents en quête de mauvais coups comme la vente d'armes à l'étranger...l'incarcération plutôt que d'enseigner le juste repentir avec la possibilité de rentrer dans un principe de réparation salvateur...la gouvernance par la terreur, terreur de perdre son emploi, terreur de perdre ses allocations pour ceux qui n'en ont plus, terreur du gardien de la paix qui n'en est plus, terreur de l'action de l'autre, terreur des conditions climatiques qui finiront par nous terrasser à cause de leur aveuglement puéril...

Grandissons pour qu'il puissent grandir avec nous, merci Trazibule pour ce magnifique texte.

Intervenant Promar - le 03-11-2012 à 02-40

Il n'y a de trahison que pour ceux qui ont bien voulu s'illusionner dans quelques mots pourtant bien tièdes.

En désespoir de cause, ce dernier (candidat) s'annonçait comme le moins pire. Car le pire c'est à dire la peur, est un moteur plus motivant que le meilleur, instinct de conservation peut-être?

Pourtant, je regrette que les oppositions qui se font entendre ne cherchent pas à viser la cible.

Trop de discussions d'experts à disséquer "le morceau de gras", à interprèter des chiffres et inventer des formules par ailleurs tres interessantes, merci M.Trazibule, M.Lordon et quelques autres ... A quoi bon changer les roues d'une voiture quand elle ne fonctionne pas ?

La réalité qu'on n'entend pas est simple: Les gens s'imaginent vivre une époque de paix (en Europe au moins). Mais la guerre existe, dixit Warren Buffett, celle des classes. Depuis Aristote en passant par Hannah Arendt, il faut expliquer au gens qu'ils sont "animal laborans" au service de quelques "homo faber" conquérants. Que, comme dans tous les jeux, il y a des perdants et qu'on nous fait croire qu'il n'y a pas de gagnants...

Plutot que s'accuser, révolter le bon sens qui en chacun pourrait s'exprimer. C'est d'abord une action philosophique qui est nécessaire, un "etat des lieux" du jour, pour ouvrir les yeux des mutations profondes qui s'annoncent...

Ajouter un commentaire.