NOUVEAU !
4 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/religions.jpg
 
Suite aux caricatures parues dans Charlie Hebdo.



La liberté et la peur de s'en servir !


J’en ai assez de ce déchainement de critique contre un magazine qui se permet d’oser utiliser la liberté de la presse, comme si c’était lui le fautif.

De la même façon qu’un volé peut-être accusé d’avoir des biens et de provoquer les voleurs, la liberté d’expression en France est accusée d’exister et de provoquer ceux qui ignorent cette liberté de la presse.

Ne nous trompons pas de cible, car si nous excusons le vol par l’affirmation d’une faute du volé, nous justifions la restriction d’expression des états islamo-totalitaires en désapprouvant l’expression de notre liberté.

Oui le risque existe de provoquer la mort de ceux qui côtoient des fous de dieu et sont assez racistes pour agresser des compatriotes sous le seul prétexte de leur origine géographique. Mais si sous prétexte de ce risque nous bâillonnons notre expression, c’est autoriser ces mêmes fous de dieu à exprimer leur bêtise en totale liberté, et comme leur interprétation de leur religion préconise l’élimination des non-croyants c’est faire courir un risque pour tous nos concitoyens.

Par la menace qu’ils font peser, l’expression de notre faiblesse sous prétexte de ménager les risques, augmente leur sentiment de puissance et le risque lui-même. Non seulement nous ne diminuons pas le risque mais nous l’aggravons. Inversement plus cette liberté est affirmée, plus leur violence démontre sa stupidité.

C’est le même principe que pour les enlèvements, le fait d’accepter payer une rançon pour l’individu enlevé, pousse les ravisseurs à recommencer et pousse d’autres à utiliser cette pratique.

Oui il semble criminel de ne pas céder à la tentation de sauver la personne enlevée, mais ce renoncement à la justice implique de voir faire face à une rapide augmentation de ces crimes et crée le risque pour tout le monde.

Tous les journaux devraient immédiatement exprimer leur liberté d’expression contre toutes les religions et tous les dictats pour bien démontrer que cette liberté est plus essentielle que toutes les menaces. Car les raquetteurs comme les fous de religion l’ont bien compris, la menace et la peur sont beaucoup plus efficaces que toute agression réelle qui discréditerait leurs pratiques et leur ferait prendre le risque d’une action de justice ou de révolte. L’action enclenche une réaction, la menace de l’action enclenche une peur paralysante.

La meilleure arme des dictatures est la menace qui crée de la peur beaucoup plus que l’expression de leur force qui incite à une révolte.

N’oubliez jamais que les indécis basculeront toujours du coté du plus fort, du plus crédible. Tout aveu de faiblesse d’un camp augmente leur peur à en faire partie et les pousse dans le camp adverse.

L’essentiel est un travail d’information et de pédagogique pour démontrer les avantages pour tous et surtout pour les plus croyants d’une liberté d’expression et de la laïcité. Dans un pays laïque un croyant peu exprimer son point de vue et même l’améliorer face aux arguments des autres dans des débats ouverts, alors que dans un pays religieux, conforté par l’unique dogme, il restera statique sur ses croyances sans jamais pouvoir les faire évoluer. L'histoire tue les religions qui ne laissent pas vivre leurs dogmes. Est-ce vivre que de se figer sur des valeurs passées ?

Page écrite le 20-09-2012

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Paganel - le 02-10-2012 à 17-38

Personne ne dit que les rédacteurs de Charlie Hebdo sont fous. On se contente de signaler que ce qu'ils ont publié va exciter des fous.

Est-le le but souhaité ? En principe non, surtout si cette folie doit causer mort d'homme.

En d'autres termes, la critique vise une situation, et non C.H. en tant que tel

Intervenant Trazibule - le 03-10-2012 à 13-59

Ce raisonnement me rappelle une interview d’un imam prônant le port du voile :
"Imaginez deux jeunes filles dans la rue, l’une voilée l’autre pas, un groupe de jeune va agresser laquelle ? Celle sans voile plus tentante ou celle voilée moins existante ?"
J’ai été choqué de comprendre qu’il trouvait normal le fait que des jeunes agressent les femmes, il accuse la victime au lieu des bourreaux !

On pourrait aussi dire que les juifs lors de la Choa ont fait preuve d’irresponsabilité en restant en Allemagne après tout, les nazis auraient du agresser d’autres groupes sociaux.
Quelle idée aussi ont les gens d’avoir des affaires chez-eux, les voleurs sont bien obligés de les fracturer voyons. Alors interdisons d’avoir quoi que ce soit et il n’y aura plus de vol.
Interdisons la liberté de la presse et il n’y aura plus de risque de voir ces fous choqués par celle-ci…

Ajouter un commentaire.