NOUVEAU !
2 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/bandeau-defaut.jpg
 
Réflexions entre écologie et économie.



L'écologie: une leçon d'économie.


L’amélioration de nos sociétés revient à chercher comment agir pour bien vivre ensemble, comment construire nos rapports humains pour assurer, paix sérénité, satisfaction des besoins vitaux.

Mais quels outils avons-nous pour atteindre ce but. Quelle est la science qui s’occupe de comprendre comment bien vivre ensemble, malgré nos différences et nos exigences plus ou moins avouées.

Parmi toutes les disciplines scientifiques il en existe une qui observe comment depuis la nuit des temps, des animaux et des plantes totalement différents en taille, en comportement et en capacité, ont réussi à survivre ensemble et nous construire un monde finalement remarquable de beauté.

Pourquoi ne pas considérer l’écologie comme ce qu’elle est : une science, et non une mode éthique visant plus à protéger les petites fleurs et les oiseaux des agressions du productivisme.

Cette science a dégagé un certain nombre de règles que nous pourrions réfléchir en loi pour construire notre « bien vivre ensemble » ce qui est pour moi théoriquement le but suprême de la politique et de l’économie.

La première loi de la nature véhiculée par le langage commun est la loi de la jungle, utilisée par beaucoup pour justifier la libre entreprise, la concurrence, la prédation du fort sur le faible. Une forme de justification Darwiniste du capitalisme. ( Incohérence du Tea-Party aux USA qui rejette toute théorie d’évolution au profit du créationnisme mais encense pourtant toutes ses conséquences dans le domaine économique. )

Mais la loi de la jungle n’est que la partie spectaculaire de la vie, les reportages mettent en scène les trente secondes ou le léopard tue la douce gazelle, met ne filme guère les jours d’ennui ou le fauve repus cohabite en paix au milieu du troupeau de gazelles.

Quelles règles nous enseigne l’écologie, en voici quelques unes et leurs applications à notre quotidien:

  • Aucun animal ne mange plus que sa faim.
  • L’accumulation de richesse aux delà de notre propres besoins est un non sens. Si un homme mange plus que sa part un autre homme aura faim.

  • Tout être vivant a un prédateur
  • Tout pouvoir doit être régulé par un contre pouvoir.

  • Aucun animal ne gère plus que le territoire qu’il zest capable d’assumer.
  • La notion de propriété doit avoir des limites et des devoirs pour d’une part permettre à tous d’avoir sa propre propriété, et surtout de ne pas construire des haciendas ou des trusts gigantesque qui privent les autres de leur part de territoire et d’existence.

  • La plus grande diversité est le meilleur garant d’une réussite
  • La normalisation est une impasse, toute forme de censure est une mort annoncée, la diversité l’imagination ne doivent surtout jamais être limités, le droit à la différence accepté, le modèle économique unique est par exemple le meilleur moyen de détruire l’économie elle même.

  • Chaque lieu est occupé par une forme de vie adaptée, les écosystèmes
  • Les règles économiques ne sont pas universelles elles doivent être spécifique à chaque situation locale. Un citadin dans le fond de son bureau ne peut pas légiférer des règles de vie pour le berger dans son alpage.

  • Les interactions entre espèces sont toujours équilibrées afin de prolonger la cohabitation des espèces et leur survie.
  • L’économie ne doit pas être la recherche du profit maximal interdisant à terme au plus faible la possibilité de continuer d’échanger mais la recherche de l’équilibre des échanges afin d’en assurer la pérennité.

  • La solidarité entre espèces bien que moins visible est une règle essentielle de cohabitation. Etrangement moins connus les exemples sont nombreux de solidarité entre espèces ou au sein d’une même espèce. Les fourmis nettoient les acacias qui les hébergent, les arbres sont solidaires entres eux via leurs racines connectées, des poissons soignent d’autres poissons, les baleines soutiennent celle qui est blessée…

Les hommes doivent pratiquer la solidarité entre eux même pas pour l’idée de charité : « aider les autres » mais pour assurer la survie de leur propre espèce en assurant sa diversité.

Voilà une science qui nous apprend comment vivre ensemble. Plus qu’un décor de « green Washing », ou un marchepied politique à la mode, l’écologie peut être un outil logique pour apprendre à en tirer des sagesses permettant à nos collectivités à mieux vivre ensemble, ce qu’on appelle vulgairement la politique.

Page écrite le 24/09/2012

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
24-09-2015 à 00:21
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.