NOUVEAU !
2 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/chantier.jpg
 

RESUME: Impossible aujourd'hui de résoudre les problèmes de chômage,
retraites, sécu et dette séparément. L'imbrication est telle qu'une
solution passe forcément par une réécriture complète des flux monétaire.

Propositions de réforme du système des aides sociales :



Chômage, retraites, Sécu, Prélèvements, Dette .... La SOLUTION ! (compléments).


Eléments annexes à cette proposition de solution:

La gestion des fonds recueillis par la TAC, doit obéir strictement à une règle essentielle, ni placements, ni crédit, les comptes sont remis à zéro chaque mois. : Ce qui est rentré par les prélèvements de la Tac donne un montant publié. Cette somme est répartie entièrement sur tous les revenus Ces revenus individuels sont exprimés en point, chaque mois le point de base est recalculé par division de cette somme par le nombre total de oints reversés. Chaque mois chacun sait le résultat économique global du pays et sait si son revenu augmente ou diminue.

A quel taux sera prélevée la Tac ?

Ce taux doit au moins garder le même niveau actuel des prestations sociales. Ce calcul je n’ai par encore réussi à en trouver les éléments : Il faut connaître le montant actuel de tous les prélèvements sociaux effectivement encaissés Il faut connaître le montant actuel de tous les échanges bancaires mensuels. Et calculer le taux à appliquer pour obtenir le même montant.

Quelques estimations aboutissent à des valeurs de l'ordre de 15% environ. Le taux pourrait encore beaucoup baisser en changeant l'assiette (voir la "TEB").

Trazibule vous propose une simulation sommaire, choisissez vous-mêmes des valeurs pour vous faire votre idée.

A quel taux sera la dotation minimale individuelle ?

Il faut connaître l’origine et le montant de toutes les aides sociales depuis l’allocation naissance jusqu’à la retraite, primes et bourses d’éducation, chômages et RMI. Ces montants sont donc financés par la TAC et leur versement est remplacé par la dotation individuelle. Au montant ci-dessus, il faut ôter les dépenses de santé (médecine, pharmacie, handicap). La somme restant divisée par le nombre des points alloués sur toute la population donne le rapport d’un point servant à calculer les revenus de chacun.

(Rien que les seuls 65 milliards d’aides publiques versées actuellement aux entreprises (chiffre entendu à la télé), représentent déjà un versement de revenu de 1000 euros par habitant et par an).

A qui est versée la dotation ?

Propriété de l’individu de sa conception à ses funérailles, cette Tac est versée par défaut à la personne ou est répartie aux structures proportionnellement à la prise en charge : Maternité, Parents, Ecoles, Hôpital, Employeur, Maison de retraite, etc… Ces taux de répartition vont de 100% en cas de prise en charge complète (emploi à plein temps / hospitalisation/petite enfance/incarcération) ou partielle (crèche, études et stages, mi-temps professionnels, assistance ménagère), jusqu’à zéro si la personne se prend totalement en charge (travailleur indépendant, inactif, retraité valide).

Economies administratives ?

L’importance de cette économie est impressionnante tant dans les coûts administratifs que dans la gestion interne des entreprises. La disparition des notions de chômage de RMI de retraite ou d’assistance sont toutes remplacée par une dotation dénuée de toutes qualifications péjoratives.
Plus de problèmes pour connaitre qui a droit à la sécurité sociale !
Comme tous sont détenteur de cette dotation la sécurité sociale est déjà acquise par tous.

Plus de travail au noir

La disparition des notions de travail noir supprime ce frein énorme de la concurrence les petits artisans déclarés et ceux qui ne le sont pas encore. La non déclaration du travail ne présentant plus aucun intérêt économique.
La solidarité nationale se trouve confortée par cette publication mensuelle du résultat du travail de tous. Imaginez l’ambiance quand le chiffre est bon ou les réflexions et incitations à la motivation quand le chiffre est en baisse ?

Qui peut-être allocataire de cette dotation ?

En fonction d’un critère très simple : Avoir la nationalité. Et qui a cette nationalité ? Tous ceux qui ont pris connaissance de la constitution et en connaissent le fonctionnement des institutions, et s’engagent à la respecter. La perte des droits civiques, donc de la nationalité étant une peine envisageable en cas de rupture grave de cet engagement de respect des lois de la constitution.

Qui gère les fonds prélevés par la TAC et versés mensuellement sous forme des dotations ?

Vu le nombre de fonctionnaires économisés par la simplification de la gestion sociale on ne manquera pas de compétence, et je ne m’inquiète pas pour les autres puisque par définition le plein emploi est revenu de fait. Par contre le contrôle de cette gestion et de la bonne répartition des fonds est fait par un organisme indépendant de l’état et contrôlé par la cours des comptes. La publication mensuelle et publique des résultats impose un contrôle à court terme évitant toutes les dérives. Le fonctionnaire de cet organisme verra comme tout le monde ses points de dotation augmenter donc les revenus de sa propre retraite en cas de bonne gestion. Une représentation tripartite : Professionnels (pour les compétences), gouvernementale (pour le contrôle) et démocratique (vote populaire) serait souhaitable à mon avis pour la direction de cet organisme.

Au fait que va dire l'Europe ?

J'ai beau regarder je ne vois rien dans les textes de la communauté européenne qui puisse interdire cette solution... Elle ne touche ni la TVA, ni les autres taxes, ni les acquis sociaux, ni les contrats de travail, ni l'Euro, ... Les seuls perdants seraient les golden boys de la bourse qui devront ralentir leurs échanges, chaque transaction devant rapporter plus que la TAC. (Pour ma part je ne pense pas que cela soit un mal de freiner ces mouvements boursiers sans limites.)

Que va dire le reste du monde ?

Le touriste de passage participera lui aussi au paiement de nos aides sociales, mais comme pour la tva cela reste 'indolore' c'est juste un prix un peu plus cher. Par contre les banques françaises voyant leurs transactions taxées seront de moins grand intérêts que les autres banques, et pourtant leurs services deviennent beaucoup moins couteux puisqu'elles n'ont plus aucune charges sociales, et je fais le pari que la situation économique redevenue florissante, les capitaux comprendrons vite l'intérêt des banques françaises.


Retour au texte principal de cette proposition

Liens complémentaires :


Les retraites
Modification du plan comptable : Ligne-sociale
Dotation (allocation d'inactivité)
TAC
Variante la "TEB"
Monnaie (aspect technique)

Page écrite le 18-01-2007

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

3

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant EUKINI - le 22-07-2009 à 19-23

Pas un seul avis sur cette page qui est de la dynamite.

Mais elle est enfouie DANS un fatras de propositions diverses.

j"ai mis 10 minutes pour la trouver en SACHANT ce que je recherchais...
A revoir Monsieur Trazibulle, car c'est cela l'actualité et non la constituante...

Merci d'y penser, vous devriez avoir 101 commentaires depuis 2 ans... Or pas un seul! y a un Pb non ?TOUS sont touchés, TOUS tremblent pour leur emploi... PROFITEZ-EN

Intervenant EUKINI - le 12-09-2009 à 20-48

Je reviens presque 2 mois apres, le lien est en ROUGE, Merci!

Cependant aucun nouveau commentaire

Ceci est désolant.

Peu importe cela existe et c'est l'essentiel

Intervenant M CASTELLI - le 24-10-2011 à 12-21

>BONJOUR,

JE VIENS DE LIRE VOTRE ARTICLE SUR LE TRAVAIL DISSIMULE - JE TRAVAILLE AU POLE EMPLOI DEPUIS DE NOMBREUSES

ANNEES ET J'AURAIS UNE PROPOSITION POUR RESORBER CE TRAVAIL DISSIMULE.

TRES CORDIALEMENT

Intervenant mireille - le 24-10-2011 à 18-37

>bonsoir, je vous soumets mon idée en 2 lignes - merci de me dire si vous la trouver intéressante

sur la base de 1 000 000 de chomeurs à raison de minimum 784 euros nous sortons donc tous les mois  784 000 000

nous pourrions utiliser l'argent du pole emploi afin de payer les charges intégrales aux employeurs + un bonus aux demandeurs

charges sur un smic 549 euros  x 1000 000 = 549 000 000 euros il rentrerait dans les caisses (retraite, complementaire  etc) ce la pour un mois x 12  mois  =  6 576 000 000 euros

de toute façon l 'argent est versé aux chomeurs   donc il n'y aurait pas plus de perte

la différence  sur un mois  784 000 000 - 549 000 000 =  235 000 000 qui pourraient être versés aux chomeurs  c'est à dire 235 euros par mois supplémentaires  salaire smic  1079 + 235  = 1314 euros

obligation de cdi cette mesure s'appliquerait durant la crise

difficile de m'exprimer en quelques lignes

Intervenant Trazibule - le 24-10-2011 à 19-50

Votre idée est séduisante, d’autant plus que le coût par chômeur est en plus bien supérieur car toute l’infrastructure qui vous emploie plus vos salaires  représentent une somme beaucoup plus élevée. Sans compter les fonds pour gérer l’après chômage, RSA, et toutes les aides d’urgences…

(L’inconvénient marginal est que des salariés de Pôle emploi de retrouveraient sans travail.)

Avec votre proposition l’employeur va pouvoir donc employer sans charges sociales, comme il le fait peut-être pour des travailleurs au noir, en fait cela revient à créer une forme légale le travail au noir.

L’inconvénient est que l’employeur ne voudra plus embaucher que sous cette forme, et cela crée une inégalité entre travailleurs,  l’employeur va vite avoir envie de licencier les salariés avec charges pour les remplacer par des salariés sans charges.

Vous constatez la perversité du système actuel. Mais au-delà de ces questions l’employeur embauche s’il a des ventes à réaliser, s’il a donc des clients. Mais la productivité a tellement augmentée que quelques heures suffisent pour produire ce qui était produit pendant un mois. La logique voudrait que les temps de travail diminuent, pourtant on reste mordicus sur des journées de 35 à quarante heures, au lieu de partager le travail. Pire encore on retarde l’âge de la retraite !

C’est du grand n’importe quoi, pourtant le travail ne manque pas il suffit de regarder autour de soi, alors c’est l’organisation actuelle du travail qui est débile, avec ces charges sociales sur salaires qui incitent les entrepreneurs à préférer le négoce ou le machinisme aggravant encore le sous-emploi donc le manque de clientèle !

Et tout cela pour fabriquer des produits de mauvaise qualité qui cassent vite, sont irréparables et remplissent nos poubelles, quitte à racler jusqu’à l’os les mines de la planète.

Vous voyez que la question n’est pas seulement l’emploi mais est fort complexe.

Je vous invite à parcourir ce dossier sur la TAC qui rassemble les articles et explique en détail l’une des solutions que je propose, qui comme la votre, remet les gens au travail, mais non par des aides qui suscitent des inégalités, par une simple forme différente du prélèvement des charges sociales qui ne coute quasiment rien à personne en plus !

Intervenant wabi Sabi - le 04-08-2014 à 21-25

Pour aller plus loin , je vous conseille les trvaux de MArc de Bastiat économiste et membre du MFRB (Mouvement FRançais pour le Revenu de base) et le site revenudebase.info où vous trouverez matière...

Amitiés et tous mes encouragements.

 

Wabi Sabi

Ajouter un commentaire.