NOUVEAU !
1 visiteur en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/fleurs.jpg
 
Réflexions



Contre les économistes qui font des conneries en prétendant lutter contre le gaspillage !


Suite à  l'article: Les dates de péremption sur les aliments bientôt supprimées en Angleterre ?

Le gouvernement britannique envisage de supprimer la date limite de péremption sur les produits de l'alimentation.
Une initiative qui vise à  lutter contre le gaspillage.

Quelle absurdité! Vouloir enlever une information sur les dates de péremption, sous prétexte économique de gaspillage, c'est privilégier la rentabilité économique sur la sécurité alimentaire !

Alors que la solution est tout à fait possible.

Oui c'est vrai quand j'achète, je préfère prendre le produit le plus frais, résultat les produits en fin de vie sont gaspillés.

Comment faire ? Puisque qu'un produit frais vaut un prix défini et qu'un produit de date limite de vente dépassé ne vaut rien, pourquoi ne pas faire un prix dégressif du prix maximal jusqu'à zéro, comme toutes les caisses sont informatisées, cela ne pose que très peu de problèmes techniques. (Je suis bien placé pour le savoir).

Exemple six œufs frais bio* coûtent 3 euros actuellement (le double des œufs frais non industriels) supposons qu'au bout de 15 jours ils soient en date de vente dépassée, ils ne valent plus rien, je suggère aux magasins d'appliquer le prix suivant 6 euro le premier jour (grand luxe !) dégressif jusqu'à 0 euros le jour où la date limite est dépassée.

En moyenne le prix de vente restera le même, mais en fin de vie la gratuité du produit permettra aux SDF de ne pas avoir la honte de le rechercher dans les poubelles et les employés du magasin n'auront pas besoin de vider les produits obsolètes.

Formule de calcul : 2 * PrixActuel * ( DateLimiteVente - AgeDuProduit ) / DateLimiteVente

Remarque : Mais tout le monde va chercher le produit gratuit ! Réfléchissez, si cela était vrai il n'y aurait très vite plus aucun produit gratuit, donc si chacun essaye d'acheter le produit le moins cher les consommateurs privilégiant le prix sur la qualité iront consommer tous les produits les plus anciens, fini le gaspillage ! Et au bout du compte le prix moyen ira vite vers les 3 euros de départ puisque cela se vend à ce prix actuellement.

Au fond tout le monde y gagne, même la grande surface ! Ceci serait une vraie initiative pour lutter contre le gaspillage sans préjudice social !

Reste un problème technique d'affichage des prix : Supposons nos œufs à prix variables, comment afficher un prix sur les rayons de la grande surface ? Soit chaque lot est séparé, les lots reçus du jour à 6 euros, et prix dégressifs jusqu'à un prix nul s'il reste des invendus ce qui reste quasi improbable. Cela oblige à déplacer les étiquettes ou les lots, délicat à  mettre en œuvre.

Plus facile est déjà  en place dans beaucoup de magasin, des lecteurs code barres publics ou chacun peux voir le prix qui lui sera appliqué en caisse. Dans ce cas l'affichage annonce le prix maximum et annonce d'une remise jusqu'à 100% en fonction de l'âge du produit contrôlée par le lecteur code barre.

Techniquement il reste que le contenu du code à barre doit obligatoirement être complété par la date de fabrication et la durée de vie prévue. (Je crois d'ailleurs que c'est déjà le cas sur certains produits).

Le public ira-t-il vraiment se précipiter sur les moins chers ? Je ne crois pas. Expérimentation faite en grande surface : deux lots de boites de sardines identiques étaient vendues à deux prix différents. Les plus vendues furent finalement les plus chères.

Pourquoi ne pas proposer à une grande surface de faire l'expérimentation de cette forme de tarification ? Chiche ! Je serais très curieux d'observer les résultats et allez, je suis prêt à offrir mes connaissances en informatique pour la mise en place et mes services pour en faire l'étude sociologique !

(*) Information au passage, si vous voulez acheter de vrais œufs de ferme, ne vous fiez pas aux étiquettes, la seule mention fiable reste le marquage obligatoire des œufs. Seuls ceux dont le marquage commence par "0" indiquent les œufs de ferme "bio", ensuite le chiffre "1" indique un élevage dit de plein air, de pire en pire "2" et "3" sont des élevages industriels dont l'horreur vous est déjà  probablement parvenue aux oreilles, produits chimiques, batterie, éclairages artificiels, bref tout ce qui fait la joie des comptables et remplis nos cabinets médicaux.

Page écrite le 24/04/2010

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

2

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.