NOUVEAU !
3 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/ddh.jpg
 
A l'occasion des présidentielles 2012, tract pour une constituante...



Election présidentielle, jeu de dupe !


Quel rôle aura ce gouvernement ?

Celui de s’occuper de viande Hallal? De radars et de permis de conduire ? Même nos produits quotidiens sont soumis aux dictats de technocrates sous couvert d’unité européenne. Mais cette unité ignore l’essentiel: unité fiscale, unité des charges sociales, respect des décisions démocratiques, laïcité, politique étrangère. Aucun traité lisible (même pas une constitution !) issu de volontés populaires mais d'insipides textes pondus par d’obscures juristes qui ne connaissent d’autres valeurs que celles de leur façon de concevoir l'économie.

Qui décide du budget aujourd’hui ?

Les élus sont soumis aux exigences de technocrates financiers non élus et parfois inconnus, qui imposent leurs décisions budgétaires, décident de nos lois économiques… (Le Mécanisme Européen de Stabilité M.E.S. devrait à terme pouvoir exiger jusqu’à 2000 milliards d’euros des états, soit 4000 euro par citoyen européen, nanti en plus d’immunités juridiques honteuses !)

  • Des milliards pour sauver les banques,
  • Des taxes pour ceux qui banquent,
  • Du mépris pour ceux qui manquent !

Etonnez-vous alors des frustrations exprimées, des abstentions,

quand même les votes sont manipulés par des médias incitant à des stratégies plutôt qu‘à des expressions sincères. Les sondages fournis par des grandes entreprises ne prévoient pas les résultats, ils les motivent, ils les organisent !

Mais qui prend le pouvoir ?

Une classe dirigeante qui se transmet le métier de générations en générations, repartit les postes. Les recettes sont connues : Pour prendre le pouvoir il faut savoir rassurer les électeurs, mais pour les rassurer il faut avant tout qu’ils aient peur ! Alors celui qui sait leur inciter la peur verra leur peur lui donner le pouvoir ! La raison n’aura plus raison ! Mais comme les gens ont peur plutôt de ce qu’ils ne connaissent pas, dialogues, pédagogies et transparences pourraient réduire cette peur, à terme celui qui n’a plus peur ne peut plus être dominé…

  • Alors ils détruisent l’école, construisent des prisons !
  • Brident la justice, automatisent les matons !
  • Manipulent mensonges et sémantique, assèchent les associations !

Et quel pouvoir ?

Celui de ratifier des lois imposées que souvent ils se gardent d’appliquer à eux-mêmes ! Faites des efforts pendant que je m’augmente ! Chômeurs, travaillez plus pendant que nous nous distribuons les postes ! Il faut lutter contre l’assistanat mais entre eux une assistance réciproque à toute épreuve. Rigueur pour les pauvres, profits pour les riches !

Changer de guignol n’arrête pas le spectacle,

Les spectateurs en ont marre d’être passifs, ils veulent sortir de ce mauvais théâtre, arrêter de payer leur place tous les cinq ans pour assister impuissant aux reprises des mêmes mises en scène qui n’écoute même plus les critiques.

Il faut sortir du cinéma, devenir acteurs nous-mêmes,
écrire notre propre histoire.

Aucune époque n’a disposé de tels moyens,

Energie, communication, machines, accès à l’information, soins médicaux, connaissances scientifiques… Aucun peuple n’a jamais connu autant d’atouts et de possibilités et ils viennent nous parler d’austérité de rigueur !

C’est bien la preuve que leur gestion est défaillante !

Aucune époque n’a connu autant de cris d’alertes,

Climat, espèces menacées, désertification des océans, sècheresses, eaux douce, méthane, radioactivité, cancers, forêts, pollutions, épuisement des sols et des mines ! Et tout est issu d’une logique économique priorité priorité aux profits et aux marchandises ! Oubli des hommes et de la vie.

C’est bien la preuve que leur conception économique est délirante !

Aucune époque n’a connu de richesses aussi délirantes,

Yachts, tours, îles artificielles, paradis fiscaux, fonds souverains, et des pauvretés aussi désespérantes, un suicide par jour chez les paysans, travailleurs habitants dans leur voiture, peuples obligés de quitter leur propres pays pour finir noyés par des embarcations de fortune ou parqués dans des centres de retentions !

C’est bien la preuve que leur partage des richesses n'est qu'injustice !

Quand le jeu devient trop injuste,
faut-il changer d’arbitre?
Ou changer les règles ?

Page écrite le 26-04-2012

Version de ce texte en Word

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

1

1

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Bal - le 27-04-2012 à 08-05

Le maître mot est ici donné : l\\\'ignorance est la mère de tous les problèmes sociaux. Mais il ne faut jamais désespérer : il y a toujours des solutions. Et il est sûr que l\\\'éducation est la meilleure de celles-ci. En conséquence, seul le candidat qui osera, contre vents et marées, maintenir et même développer des moyens pour l\\\'éducation doit être retenu. Même si cela coûte cher, même si cela conduit à certains errements, il vaut mieux 60000 postes dans l\\\'éducation que dans n\\\'importe quelle entreprise privée supplémentaire qui fabrique bien souvent du vent.

De plus, le geignard qui dit qu\\\'on n\\\'a pas les moyens de payer des enseignants supplémentaires oublie qu\\\'il est toujours possible de redéployer les dépenses publiques. Un peu comme pour chacun d\\\'entre nous : nous sommes capables de changer de profession, de redéployer nos efforts quand cela est nécessaire. A l\\\'échelle d\\\'une nation (et même de plusieurs) cela est aussi possible...

...Sauf si on ne se soucie que des problèmes à court terme. Mais, comme le dit Confucius : \\\"celui que ne se soucie pas du futur lointain s\\\'expose à des soucis quotidiens\\\".

Ajouter un commentaire.