NOUVEAU !
1 visiteur en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/euro.jpg
 
Coup de torchon !



HARO SUR L'EURO !


De plus en plus de voix cherchent à quitter la monnaie commune, Haro sur l’Euro ! Il est accusé de tous les maux ! Ce serait l’Euro la cause de tous nos soucis monétaires et de notre chômage, ce serait la gestion politique européenne qui mettrait nos population dans des problèmes sociaux et des plans de rigueur.

Je ne fais pas la même analyse, l’euro n’est pas le fautif, c’est ceux qui l’attaquent qui sont fautifs. Vous me faites l’impression d’accuser le volé parce que vous le connaissez mais ignorez le voleur que vous identifiez mal.

La catastrophe était annoncée quand on a vu nommer (par qui ?) à la tête de la banque européenne celui là même qui coula le Crédit Lyonnais renfloué par les contribuables, un certain tricheur nommé Trichet, vous ne vous rappelez donc pas ? Même qu’un bel incendie a du se produire fort à propos, jusqu’à ce jour je n’avais jamais entendu dire qu’une banque brulait ! S’il y a des lieux fort bien protégés ce sont bien les banques pourtant. Il a même fallu changer le nom du Crédit Lyonnais en LCL pour effacer ce mauvais souvenir !

Mais le problème est plus profond, et l’euro n’y est pour rien, les pays voisins qui ne sont pas sous le régime de l’euro connaissent la même crise que nous, mais au fait de quelle crise parle-t-on ? Je n’ai pas l’impression que la Chine se sente en crise, ni l’Inde, l’Afrique n’est ni mieux ni pire qu’avant la crise. l’Amérique du Sud n’est pas triste et ne donne pas trop l’air de se plaindre ? Chez nous les patrons du 4/40 semblent fort bien profiter de la vie avec leurs amis banquiers ou politiciens, alors la crise est pour qui ? Pour les populations des pays occidentaux essentiellement, celles qui parlent de démocratie, d’écologie, de droit de l’homme, de décroissance, bref tout ce qui déplait aux fondus du profit à tout prix.

Où sont passé les milliards d’euros que nos états doivent ? Ou vont passer les milliards d’euros que nous mettons en garantie pour sauver la monnaie européenne ? Bon sang vous êtes aveugles ? Qui possède actuellement ces sommes ? Qui réalise actuellement des bénéfices délirants ? Qui s’approprie les meilleurs emplacements de villes, les plus grands immeubles ? Qui distribue des salaires ahurissants ?

Mais pourquoi cette situation s’est mise en place ? Quand les échanges économiques sont faussés et qu’un des acteurs s’enrichi à chaque transaction et que l’autre perd, il est logique qu’à la fin de la partie, l’un n’ait plus rien et l’autre tout accumulé.

On est dirigés par des imbéciles élus à coup de pubs payées par des lobbys qui ne sont même pas accusés de corruption et sont même officiellement reconnus et acceptés ! Des économistes qui font l’éloge dithyrambique de la bonne gestion d’un pays l’Irlande, pour quelques mois après la couvrir sans vergogne du bonnet d’âne de l’Europe, et vous faites confiance à des gens aussi inconséquents pour gérer votre monnaie !

Ce n’est pas l’Euro le coupable ce sont ces incompétents égoïstes qui vous ont fourgué malgré vous une Europe à leurs profits, au lieu de construire cet élan démocratique.

J’accuse les banques d’être les profiteurs de ce système, j’accuse les politiciens de préférer le profit à la justice. J’accuse ces citoyens qui considèrent normal de gagner de l’argent sans rien faire en plaçant leurs économies au plus offrant sans scrupule ni morale. Quand ils veulent gagner à tout prix même s’il s’agit de ventes d’armes, d’entreprises polluantes, de sociétés qui pillent le tiers monde ou des crédits qui assèchent le peu de monnaie restant dans les poches des plus pauvres en leur faisant miroiter des crédits insolubles.

Mais nous aussi sommes coupables, coupables de se laisser influencer par les médias et leurs techniques publicitaire, au lieu de garder à l’esprit notre esprit critique et notre libre arbitre. Nous votons sous l'influence de l’émotion et non sous celle de la réflexion.

Après tout les hommes ne sont pas spontanément généreux, mais lorsque la structure même de l’économie privilégie l’égoïsme et que le fonctionnement même des circuits monétaire favorise les riches au dépends des pauvres, comment pouvons nous leurs demander de résister ?

Le jour où l’esclavage fut supprimé cela ne changea pas grand-chose au quotidien des esclaves, mais une action qui était auparavant considérée comme honorable est devenue dorénavant répréhensible. Ce changement de paradigme doit être réalisé en économie.

Gagner plus que l’autre n’est pas honorifique, ce n’est pas un signe de réussite, mais c’est un véritable vol surtout quand l’échange n’est pas équilibré. Celui qui vend un article plus cher qu’il ne vaut, celui qui encaisse plus que son mérite, celui qui impose un travail payé moins cher que ce qu’il produit, ceux là ne sont pas de «bons gestionnaires» mais des «voleurs !» En déséquilibrant l’échange ils rompent la solidarité nécessaire pour constituer une société sereine, ils génèrent une injustice qui conduit à terme aux conflits sociaux, ils trahissent leur nom d’homo sapiens et programmant ainsi l’arrêt des échanges économiques entre eux par l’élimination économique de pans entiers de la population.

Etre riche par ses compétences, son utilité et son travail est une valeur respectable, cette situation est mérité, mais devenir riche en utilisant toutes les astuces juridiques, les ententes commerciales, les pressions sournoises, en trichant avec les qualités ou les lois ou en les déformant par le lobbying mérite une réprobation générale et doit aboutir à une accusation pénale.

Allez-y revenez en arrière, abandonnez l’euro, mais qu’imaginez vous ? Vous croyez vraiment que l’économie mondiale s’en portera mieux, vous croyez vraiment qu’avec les prédateurs financiers actuels et leurs techniques sophistiquées le franc aura la moindre chance, que dire de la devise grecque ! Alors oui notre état pourra faire tourner librement sa planche à billet suivant ses nécessités, mais qui récupérera cet argent ? Vous ? Ou ces puissances financières qui sauront très vite drainer tous ces nouveaux billets avant même que n’en voyez la couleur !

Alors j’affirme ma conviction, si le traité européen avait été refusé sous cette forme maladive d’une conception de l’économie fondé sur le profit, pour être remplacé par un traité européen fondé sur des valeurs sociales et humaines, notre euro aurait une autre valeur. Le but de la politique n’est pas la réussite économique, mais la réussite de la société, et l’économie n’est que le moyen de contribuer à cette réussite pour satisfaire les peuples.

Sauvons nos vraies valeurs, travail, solidarité, liberté, justice, sciences, morales, arts, laïcité, et utilisons l’économie pour cela, mais ne prenons jamais l’économie pour une valeur. Instituons la priorité absolue de l’éthique et bannissons la lâcheté honteuse du pragmatisme. Avoir inscrit le dogme du libéralisme économique dans la constitution européenne, est peut-être encore plus destructif que si nous y avions inscrit un dogme religieux !

Séparer l’économie de l’état comme l’est la religion est essentiel. La monnaie doit dans son fonctionnement aider les pauvres et freiner les riches, c'est-à-dire le contraire de ce qu’elle fait aujourd’hui. Les banques doivent permettre aux entreprises d’investir, ce n’est pas aux entreprises ou particuliers d’investir dans les banques. Les taux bancaires ne doivent jamais dépasser le cout du service rendu. Une banque ne produit rien elle n’a donc pas de raison de faire des bénéfices. Une banque doit fonctionner comme une association loi 1901 où aucun bénéfice n’est autorisé. Elle peut accumuler et prêter mais s’il y a bénéfice, il doit retourner à l’état.

Bon je rêve là je sais mais soit on finira par y arriver, soit on finira par s’entretuer…

Page écrite le 16-05-2010 (retouchée 17-12-2010)

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

1

0

0

0

0

0

5

2
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Anonyme - le 30-12-2010 à 14-16

Bonjour Monsieur Trazibulle

J'ai bien apprecié votre billet

Ceci peut sembler utopique mais sur le FOND ne l'est pas vraiment.

Il reste que Napoléon 1er a vendu la Louisiane afin de pouvoir financer ses guerres en Europe...

Bon, cela ne l'a pas mené bien loin il faut dire...

L'argent est hélas le nerf de la guerre, le sens de toute ambition humaine actuellement.

Pour revenir à l'Euro, mon analyse est différente.

L'Euro est une monnaie VIRTUELLE elle n'est pas frappée par un ETAT, c'est donc la première monnaie au monde dont la valeur fiduciaire a été fixée arbitrairement par des gens qui n'ont AUCUNE responsabilité directe avec sa réelle valeur travail. C'est EXTREMEMENT dangereux..

Nous verrons bien où cela va nous mener, personnellement j'ai de gros doutes dans la réussite de ce projet de monnaie européenne imposée aux Nations qui n'en comprennent pas la VALEUR.

Intervenant RR - le 12-01-2011 à 18-16

je partage beaucoup d'idées communes. J'ai moi-aussi l'impression que nous sommes gouvernés par l'argent
détenu par une bande d'hypocrites (politiciens, financiers...). Que peut-on faire ? Je suis très pessimiste
sur l'avenir, particulièrement pour mes enfants (difficultés à trouver du travail, travail souvent précaire,
mal rémunéré même avec des études, loyer trop cher... Est-il normal de ne pas pouvoir vivre seul, avec un
smic. Pourquoi des loyers si chers ? Et à qui sont réservés les logements sociaux ? Voilà 2 ans qu'un de mes
enfants a fait une demande, aucune proposition... Faut-il être étranger pour qu'on parle de ces jeunes français,
qui ne demandent qu'à vivre de leur travail. Pourquoi les médias, les associations s'intéressent-ils d'abord
aux étrangers ? Je ne suis pas raciste pourtant, mais je ne comprends pas qu'on oublie tous les autres jeunes
qui eux aussi sont obligés de rester vivre chez leurs parents ou de faire de la colocation, faute de moyen
(même avec un travail.

J'ai été scandalisé en écoutant l'ex ministre Hamelin à l'émission de hier soir sur France 2. Il me semble
être sur une autre planète. Il ne se rend même pas compte des conneries qu'il peut dire (destruction créative)
IL faudrait que ces politiciens vivent avec un smic pour comprendre la réalité du monde actuel. C'est
inquiétant quand on sait que ce sont ces types d'hommes qui gouvernent notre pays.

Depuis quelques années, avec mon mari, nous ne votons plus. Nous avons perdu confiance et nous pensons que
tous les hommes politiques sont des mafieux, au service de leur propres intérêts. Ne pas voter devrait les
faire réagir, mais non, ils arrivent encore à se glorifier de résultats électoraux qui ne veulent plus rien
dire. Je pense que la majorité des Français a plus de bon sens que tous ces politiciens.

Quand nous sommes avec des amis, nous réagissons et nous ne comprenons pas que les Français ne bougent pas
comme ils l'ont fait à d'autres époques dans l'histoire. Je pense malgré tout que si ça va trop loin, il
pourrait bien y avoir un soulèvement populaire, comme l'espérait l'ouvrier qui parlait à l'émission de fr2
fric krach et gueule de bois. Il était plein de bon sens et je comprenais son sentiment. Je le partage..

Voilà, ça m'a fait du bien de m'exprimer, mais malheureusement je crois que le système n'est pas prêt
de changer...

Intervenant association arcrachatcredits.org - le 11-08-2011 à 11-13

vu chaque jour en pub devenez trader. Le systeme génère ses propres maux en augmentant le nombre de personnes jouant sur le virtuel des marchés.

Ll'on augmente encore les excès des marchés financiers que l'on devait controler au moment de l'aide de l'état aux banques. Mais cela ne vous dit rien?

On aide les banques mais les banques ne vous aident pas. Logique financière et bancaire surement?

et l'on se décroche de la réalité des entreprises et de l'économie.

L'euro reste une garantie, et cela malgrè les lacunes des politiques et de l'ultra libéralisme qui a retiré aux banques centrales la gestion de la production de la monnaie, de l'aide a l'économie et surtout l'interdiction d'accorder aux états les prêts nécessaires. Le systeme de prêt aux états ont  été donné aux banques qui pleurent aujourd'hui car elles doivent assurer leur métier de prêteur c'est à dire d'assurer le risque de non remboursement.

Intervenant claude Robert - le 27-09-2011 à 18-21

l'Euro est la monnaie des banques pas du peuple!...le preuve en est, que les 27 s'arrachent les cheveux pour cette monnaie en danger depuis belle lurette?...depuis sa mise sur le marché, les prix ont explosé dans des proportions incomensurables?...c'est une réalité!...Le déséquilibre économique entre les états ne fait qu'accentuer l'inutilité de l'Europe (moins point de vie)...voir la Grèce ainsi que bien d'autres pays?...Revenir au protectionisme est insdipensable comme le retour du Franc (je ne suis pas FN...)..L'économie mondiale va dans le mur!...il y a une raison?..la faillite des banques et des pays!...2012 sera l'année du changement économique mondial par nécéssité!

Intervenant Trazibule - le 28-09-2011 à 08-59

Si quitter l'euro pour un retour au franc était la panacée, alors la livre anglaise devrait être florissante !

Ajouter un commentaire.