NOUVEAU !
2195 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/monnaie.jpg
 

Billet d'humeur - 2 octobre 2007



Vers une inflation catastrophique


Depuis le mois de juillet 2007 l’inflation s’est mise à augmenter de façon très nette mais depuis juillet 2008 avec la crise le taux de l’inflation fait une chute régulière, (Voir ici la courbe actuelle) les états empruntent comme jamais cela n’a été fait de mémoire d’homme, ils n’ont pas d’autre espoir de rembourser que si la croissance repart avec le commerce mondial.

Les G20 affirment haut et fort qu’il faut garder confiance, que des milliards soutiennent des banques fautives, qu’il faut remettre en place des règlementations supprimées dans la dernière décennie du 20éme siècle, que la relance repart de plus belle avec le même système économique, juste saupoudré d’un peu de règlementation et de beaucoup de vœux de bonne volonté.

Pour bien emprunter il faut savoir garantir un intérêt correct aux préteurs, facile si l’inflation est très faible ou même négative comme en ce moment, encore plus facile si les préteurs qui pourraient avoir des doutes sur la solvabilité des états n’étaient plus inquiété des risques puisque ces états se sont portés garants de leurs propres dettes. Cette absurdité totalement illogique devrait faire fuir les banques : Imaginez qu’un particulier aille emprunter en garantissant lui-même son emprunt : « Si je ne vous paye pas, je vous garanti que c’est moi qui vous paierai ! ». Or les banques ne craignent plus de prendre ces créances douteuses puisque depuis la crise des subprimes elles savent que de toute façon en cas de pépin les états viendront résoudre leurs problèmes.

L’incitation à ces prêts est forte en ce moment: Il est conseillé aux entreprises et aux banques de reconstituer leurs capitaux propres, les particuliers sont poussés à l’épargne par la prise de conscience d’un risque économique à venir. Mais de quoi sont constitués ces capitaux et ces épargnes ? Souvent de placements bancaires eux-mêmes constitués entre autres de valeurs réputées fiables : Les emprunts d’état, les actions de grandes entreprises ! Avec la vente des stocks d’or, les taux d’emprunts sont restés faibles, c’est l’idéal pour que les états empruntent. Ils sont à la fois juges et acteurs, la manipulation leur est si facile.

Essayons de prévoir ce qui va se passer, comment ces dettes colossales pourraient se résorber ?

  • Une guerre ? la planète ne s’en relèverait pas, les armes ont atteint un tel niveau que le résultat serait une catastrophe à coté de laquelle la dernière guerre mondiale apparaitra comme une rixe de banlieue.

  • Une reprise économique ? C’est ce que les dirigeants croient, mais même si cela se produisait, elle ne suffirait pas à renflouer des dettes qui sont déjà apparues en période d’économie « normale ». Pour cette reprise il faudrait des moyens matériels, mais l’énergie, l’eau, la pollution sont dans une telle problématique, que cette reprise elle-même n’est pas souhaitable pour la vie de la planète qui ne survivrait pas à un retour vers la grande consommation et les gaspillages et pollutions qu’elle entraîne.

  • Rembourser peu à peu et à très long terme, mais il faudrait que plusieurs générations acceptent ce principe, cela ressemble à ces prêts à la consommation ou les remboursements sont si peu proportionnés qu’ils ne couvrent qu’à peine les intérêts.

  • Une inflation ? C’est la seule solution, mais restera-t-elle contrôlable ?

Il faut comprendre que les monnaies ne sont plus garanties que par la confiance en nos dirigeants actuels et toutes les monnaies sont devenues solidaires sur les même principes imposé par le FMI, si la confiance tombe, plus rien ne peut l’arrêter. Même le FMI a vendu ses garanties en vendant son stock d’or ce qui d’ailleurs à maintenu un prix de l’or à niveau à peu près correct et une monnaie artificiellement stabilisée.

Mais contrairement aux inflations délirante telles quel L'hyperinflation allemande (1922-1923). Ou celle de l’Argentine (épisode d'hyperinflation qui traumatise le pays à la fin des années 80 : les prix augmentent de 4 924 % en 89 et de 1 344 % en 1990), et d’autres pays encore.. où les monnaies des pays voisins étaient indépendantes et pouvaient servir de roue de secours pour maintenir un minimum d’échanges, si l’inflation des monnaies actuelles se produit elle n’aura pas de roue de secours, la planète n’a pas de voisine.

Que va-t-il se passer ? La monnaie n’aura plus aucune valeur, le papier dollar ou euro auront moins de valeur que du papier journal, avec la confiance économique perdue envers les états tombera la confiance politique. L’hyperinflation n’aura plus de limites. La colère sera à la mesure de l’escroquerie qui se prépare : Car touts les épargnants qui auront investi dans des placements bancaires sous forme d’emprunt d’états ne seront pas remboursés, les banques auront peut-être sauvé une partie de leurs avoirs sur le principe des assurances qui se garantissent par des biens immobiliers par exemple, mais même elles, ne pourront plus être soutenues par des états devenu insolvables.

Que deviendront les monnaies asiatiques ? La Chine possède énormément de dollars qui ne vaudront plus rien, et comme toute son économie est riche de l’exportation, dès que les autres pays n’auront plus de quoi acheter elle devra se contenter de sa consommation interne. L’Inde travaille déjà en Euro et le Yen est trop lié au dollar et trop endetté pour ne pas suivre lui-aussi, les autres monnaies sont toutes de près ou de loin indexées sur le dollar et devrait suivre logiquement dans la chute.

Les pays riches de pétrole verront leurs exportations chuter et ne pourront plus assumer leurs délires citadins car il leur faudra payer directement par troc de pétrole, la nourriture dont ils manquent souvent.

Les pays pauvres seront ravis de voir disparaître leurs dettes devenu sans contenu. Eux de toute façon auront tout à gagner à ne plus exporter avec un change monétaire qui les pénalise et la demande alimentaire sur place pourra enfin devenir un but logique, surtout que leurs dirigeants verront disparaître leur fortune dans l’inflation donc perdront leur pouvoir.

Le monde entier verra licencier les salariés par millions avec l’arrêt des échanges faute d’instrument d’échange monétaire, et faute d’argent il ne restera plus de possibilité d’aides sociales. Ils n’auront même plus la sécurité de leurs économies disparues. Une autre économie et une autre forme de gouvernement devrait alors apparaître, mais cela se fera-t-il dans la violence ou dans l’imagination ? De ce choix dépendra la survie de la race humaine.

A redouter dans cette situation l’apparition de gouvernements qui ne s’appuyant plus sur l’économie mais sur la force ou la propagande, et justifie leurs existences par des slogans de survie, d’espace vital, de nationalismes exacerbés par la haine des anciens fautifs.

Petite différence avec l’histoire, les monnaies actuelles sont en grande partie électronique, elles n’ont même plus d’existence réelle, il est aussi facile de créer ou de supprimer n’importe quelle somme par une simple écriture bancaire, surtout si on accepte de ne plus tenir compte de la balance des comptes. Qui peut prévoir ce que feront les banques et leurs informaticiens dotés d'un rôle imprévu.

Il se pourrait que tout simplement les comptes soient remis à zéro sans discussion, il y a eu des précédents : C’est ce qu’a fait la Russie avec les fameux emprunts Russes. Donc tous les emprunteurs verraient leurs dettes annulées par magie. Si une telle décision ne provoque pas une flambée de vengeance des préteurs spoliés, il faut savoir qu’après plus personne n’osera jamais prêter à qui que ce soit, peut-être que l’économie s’en porterait mieux et évoluerait plus sagement.

Alors quel sera l'orientation de nos sociétés, dans cet àvenir immédiat...

Il est indispensable pour que ce choix ne soit pas le pire, de préparer dès aujourd’hui de nouvelles formes monétaires, en voici une parmi d’autres et des propositions pour sa mise en oeuvre, ainsi que de nouvelles règles de gouvernement, tout le site Trazibule y travaille.

Pour en savoir plus sur la menace d'inflation

Page écrite le 03-10-2009


               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

1

2
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.