NOUVEAU !
1670 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/ecriture.jpg
 
Page d'information d'un indigné de Marseille

Commision Droit-Economie-Finance du mouvement des Indignados Marseillais


Cette commission propose une réflexion portant à la fois sur le système économique néo-libéral et sur la mise en place d'une alternative. Nous ne voulons raporter ici que l'Etude du système économique néo-libéral

Etude du système économique néo-libéral

LES SUBPRIMES

A] La titrisation


L'économie financière a inventé un mode opératoire qui consiste à transporter des dettes risquées d'un débiteur ne pouvant accepter les risques vers un débiteur ayant, en principe une masse financière suffisante pour les absorber.

On transforme un crédit risqué en un titre boursier qui peut se vendre, et on le vend à des grosses banques qui ont les reins solides

B] Dysfonctionnement de la titrisation

Certaines banques ayant les reins solides peuvent accepter un plus fort niveau de risques. cependant leur capacité est tout de même limitée.
elle ont tout de même besoin d'évaluer le risque encouru.

pour cela on avait mis au point des agences de notation, mais le problème est que ces agences étaient payées par ceux qui vendaient le risque.

C] Crise

On dépasse donc le niveau de risques que peuvent supporter les grandes banques, et un moment arrive où elles ne peuvent plus supporter qu'une part de leurs actions risquées périclitent. ils s'agissait en effet de dettes pour l'achat de leur maison, de foyer n'ayant pas les critères attendus pour un prêt normal.

Page écrite le 31-10-11 par contact

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.