NOUVEAU !
3 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/justice.jpg
 
Puisqu'on parle de justice en ce moment...



La justice à la façon des USA.


Contrairement aux citoyens des USA qui sont persuadés d’avoir la meilleure justice du monde, je pense qu’au contraire elle est d’une très piètre valeur.

Le juge et le procureur sont élus, quelles sont donc leurs premières motivations ? La justice ou leur réélection ? La sérénité des débats, c'est-à-dire le refus de toute passion, sont-ils assurés quand existe le souci du « qu’en diront les électeurs » ? Un peu de média, beaucoup de paparazzis, et voilà un juge qui se trouve contraint de suivre l’opinion publique et non son intime conviction, sinon il ne sera plus jamais juge !

Les effets se voient, savez vous que les Etats-Unis battent le record des taux d’incarcération, avec des Shérifs élus et des prisons privées, il y a tout ce qu’il faut pour que arrangements d’intérêt, (le mot conflit ne serait pas à sa place !) fonctionnent à fond.

Quel est le but de la justice, assurer la paix sociale, est-ce que l’incarcération à grande échelle est une paix sociale ? La justice doit aussi sanctionner pour inciter les citoyens çà se comporter correctement, vu les sanctions aux états unis, les citoyens américains devraient devenir exemplaires !

La justice américaine permet les transactions financières pour résoudre les conflits, est-ce que ce genre de pratique permet une justice égalitaire ? Le croire relève de la naïveté, car celui qui peut payer pourra toujours s’acheter une tranquillité contrairement à celui qui est dans le besoin. Une justice inégalitaire est exactement le contraire de la notion même de justice.

Alors oui il lui faut démontrer sa rigueur en se payant de temps en temps la tête d’un puissant ! Mais le but n’est pas de le juger mais de montrer qu’on a le culot de le faire, peu-importe la réalité des faits pourvu qu’on ait l’ivresse de croire à une justice au dessus des puissants.

Supposez une seconde que DSK puisse prouver son innocence, qui fera une sale tête ? Le juge qui aura instruit l’affaire car il se créera un tel doute sur son intégrité qu’il est certain de perdre définitivement ses prochaines élections !

Alors décidément non, pour moi la justice des USA ne mérite pas son nom.

Je ne dis pas qu’en France c’est mieux, mais l’argent comme le choix électoral du juge n’ont rien à apporter à la justice. Par contre je crois nécessaire qu’un juge doive assumer personnellement ses erreur de jugement au lieu de se réfugier derrière la sacro sainte intime conviction. Il prend le risque de détruire des vies, il doit en avoir la responsabilité, a lui alors de s’appuyer sur de bon conseillers, le droit à l’indépendance n’accorde pas le droit de faire n’importe quoi. Celui qui veut être maitre de ses actes doit aussi être responsable des conséquences. Le chef d’entreprise décide librement de sa gestion en échange il peut-être rendu responsable de sa déconfiture. Cela me semble logique pour la justice également.

Je voudrais ajouter une remarque, pour moi un juge a trois fonctions,

  • Contribuer à la paix sociale, de cela ils en font leur priorité, pour justifier leur salaire,

  • Ordonner des sanctions destinées à induire une réinsertion des fautifs. Ils devraient ainsi assurer la réhabilitation des déviants par des peines censées les faire réfléchir. Pourtant je n’ai jamais cru qu’un « maton » était formé pour faire ce travail pédagogique, psychologique et éducatif.

  • Reste un troisième acte qui n’est que très rarement rempli, relever les dysfonctionnements des lois qui rendent certaines situation délinquantes alors que l’accusé n’avait que très peu de possibilités d’y échapper. Quand des lois empêchent de travailler, il devient facile d’être voleur, quand d’autres empêchent d’habiter, il est logique de devenir squatteur. Dans certains cas ce n’est pas l’individu le fautif mais l’institution elle-même qui par ses injustices l’a poussé dans la faute. Un juge doit aussi pouvoir juger les lois qu’on lui demande d’appliquer.

Alors imaginez ces trois fonctions au Etats-Unis avec un juge, un procureur et un shérif élus, ce n’est même plus de la justice de classe comme elle peut se pratiquer parfois en France, mais de la justice commerciale politique et médiatique, source même de l’injustice.

Page écrite le 18 mai 2011

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.