NOUVEAU !
5 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/vacances.jpg
 

RESUME: C'est pendant que vous avez le dos bronzé, distrait par vos vacances
que l'état en profite pour sournoisement balancer ses pires turpitudes.
En voici quelques exemples.

Mais de quoi je me mèle ?



RETOURS DE VACANCES...


Vous voilà de retour de vacances, tout va bien, bronzés calmes et sereins, vous allez pouvoir reprendre le boulot et contribuer à l’épanouissement de cette société qui vous apporte tant de bienfaits. Alors surtout ne lisez pas plus loin car je risque de vous déprimer…

Vous avez certainement suivi les débats que les médias ont mis en avant : Le feuilleton DSK, et les amours des autres célébrités, auquel personnellement je ne trouve strictement aucun intérêt.

Vous avez peut-être angoissé sur les cours de la bourse qui ont connu une nouvelle alerte prémonitoire du grand crash à venir. (Avant 1929 il y avait déjà eu plusieurs alertes aussi et chacune d’elle est affirmée comme la dernière).

Vous voilà rassuré par les rodomontades économiques des propositions Sarkozy Fillon Qui ne s’occupent que de rentrées fiscales, et n’ont strictement rien prévu pour relancer l’activité économique qui devrait être pourtant le vraie moteur d’amélioration des revenus de l’état. Au passage, ils ont contredit toutes les grandes options qu’ils avaient préconisées jusqu’à ce jour. Il me semble que cela n’a manifestement qu’un simple but électoral.

Mais pendant ces vacances, sont très discrètement passés des lois et décrets beaucoup plus inquiétants qui n’ont probablement pas été débattus démocratiquement et que le parlement ignore peut-être superbement.

Ainsi cette loi qui autorise par décret le premier ministre à mobiliser les réservistes appelé "réserve de sécurité nationale" devant faire face à des évènements majeurs. En cas de crise, le Premier Ministre pourra recourir à ce dispositif de réserve en convoquant par décret les réservistes qui seront alors dans l'obligation de rejoindre leur affectation. Les résevristes emplyés dasn une entreprise d'importance vitale pour le fonctionnement du pays pourront cependant déroger à cette obligation.

Des dispositions sont également prévues pour inciter les entreprises à employer des réservistes.

De quels évènements majeurs parlent-ils ? Si c'était un risque terroriste je pense qu'ils l'aurait vite mentionné.

Redoutent-ils une agression extérieure ? Je ne vois guère de pays en mesure de menacer la France actuellement, alors il devrait s’agir de menace intérieure, la France va-telle s’orienter vers une crise de type Syrienne, avec un gouvernement totalement coupé de son peuple ! Auraient-ils tant de doute à propos de l’efficacité de leurs propres actions politiques et économiques ?


Mais ce n’est pas tout, voici ce qui est publié au journal officiel:

Liste des armes à feu susceptibles d’être utilisées, en fonction des situations, pour le maintien de l’ordre public.

Lisez bien : « Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions » au fait c’est quoi ce machin :

Voilà à quoi cela ressemble, cette arme est conçue pour traiter des objectifs jusqu'à 800 m suivant la configuration et le calibre. La précision et la répétitivité du système assurent le premier coup au but. Confortable, robuste et polyvalent,

Tout cela va donc servir au « maintien de l’ordre public » ? C’est une arme de Sniper pourtant, faite pour tuer jusqu’à 800 m de façon « confortable » (sic).

images/fusil.jpg
 

Nos fameuses élites commenceraient-elles à avoir peur des réactions populaires que leurs actes risquent d’engendrer ?

Ce que je crois, c’est qu’ils savent très bien que les crises successives de la bourse ne sont que des signes avant coureur d’un écroulement plus grave de leur système économique, ils savent aussi que les mesures qu’ils prennent sont aussi inefficaces qu’impopulaires, les mouvements grecs ou Anglais, les révolutions du Maghreb, leur font craindre pour leur positions sociales, mais comme les israéliens, persuadés que la moindre tentative de paix de leur part serait perçu comme une faiblesse, ils ne veulent par résoudre les problèmes qu’ils ont générés de peur que cela libère l’espérance parmi les plus pauvres.

Il faut que le peuple croit que la faute est due à « la crise » phénomène inéluctable, inexplicable même, tombé on ne sait d’où, accident économique qui nécessite l’autorité des puissants, et la soumission inconditionnelle des masses populaires. Si jamais les populations se rendait vraiment compte que cette crise est leur propre œuvre issue de leur incompétence et de leur rapacité, ce serait peut-être leurs vies qui seraient en jeu …

Allez ne déprimez pas, faites confiance aux hommes, car derrière les pires armes existent quand même un être humain, qui peut réfléchir et se rendre compte que la cible qu'on lui désigne n'est peut-être pas la bonne, que tuer n'a jamais fait avancer la civilisation ni même la sécurité.



Vous avez peut-être aussi manqué cette discréte atteinte incroyable à la notion de démocratie :

L’État se débarrasse des associations qui dérangent

Ou comment l’état fait pour discréditer les indésirables et valoriser ceux qu’il a choisi de financer via des subventions !
( Texte officiel de ce décret )

Page écrite le 27/08/2011

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

1

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant denis - le 29-08-2011 à 10-35

C'est effectivement intéressant et à diffuser... avec prudence :)

Ce type d'infos accroit le sentiment d'inquiétude qui est lui-même une partie de ce type d'infos. On en sort pas. On reste captifs, impuissants et anxieux. Le risque social "armé" est effectivement réel, avec un vrai péril: la démultiplication des armes de guerre dans les "ghettos"/"zones de non-droit"/"quartiers sensibles" (quel mot utiliser?). C'est sensible de fait divers en fait divers, et su depuis les trafics post-RFY (guerres de Yougoslavie). C'est la justification non exprimée du fusil de sniper, en dotation générale (et non plus strictement GIGN et autres forces spéciales. Tiens... il n'y a pas mention de silencieux!?)

Sur 29, oui, il faut lire le petit bouquin de Galbraith. Il demeure bien un animisme de marché (qui peut tout, voit tout, sait tout, règle tout). 70% des transactions sont algorithmiques et intraday aujourd'hui. Le crédo est en faillite, mais qui oserait une alternative face au morcellement, à la compétition, aux autorités supranationales? Ce qui fait craindre le keynesisme guerrier: la relance par accroissement des dépenses d'Etat bien ordonnées (relance militaire, guerrière, pétrolière, mobilisatrice d'opinion... façon Irak, mais juste à côté)

Oui, il y a un discrédit des "puissants". Mais leur vie n'est pas en jeu. Heureusement!!! La situation ressemble énormément à d'autres époques, en particulier, et au ralenti depuis les années 90, les deux décennies 20 et 30 (on peut même voir la Chine comme un super-Brésil qui finira par faire tourner ses locos en brûlant son café... ou ses "Nike"!)

Et pleins d'autres points sont essentiels. En particulier que le système est désormais clos et qu'il atteint des limites écologiques etc. C'est aussi l'équilibre de la terreur... au ralenti. Tout le monde fonce dans le mur, doit y foncer plus vite pour survivre, et scie toujours plus vite la branche sur laquelle chacun est assis. Cette destruction mutuelle est de plus en plus sensible.

Bref, je souscris à une grande partie de l'analyse. Mais différemment. Et je suis assez confiant, paradoxalement. A condition que les peurs ne dominent pas :)

Ajouter un commentaire.