NOUVEAU !
1 visiteur en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/route.jpg
 
Construire un nouveau monde.



Que penser face à ce qui se passe sous nos yeux ?


Face à la surpopulation mondiale, j’en arrive à soupçonner un plan machiavélique, consistant à réduire cette population, mais comme ils ne peuvent plus envisager une guerre inter états qui aurait l’inconvénient de détruire pour longtemps l’écologie de la planète donc y compris leurs espaces privilégiés, ils auraient programmés des incitations aux guerres civiles, qui ont l’avantage d’être circonscrites à des zones fortement peuplées, de toucher essentiellement les populations les moins éduquées et surtout qui se répandent rarement dans les zones très protégées où vivent ceux qui sont aux commandes de nos institutions.

Dans cet esprit il faut abêtir les peuples, programmes de télévision, système éducatif en régression, régression des journaux et des budgets de la culture, contribuent à cela. Des trafics de drogues lucratifs et florissants contribuent eux aussi à la stupidité des consommateurs.

Il faut diviser les peuples, favorisation des communautarismes, ethniques ou religieux, opposition des classes défavorisées entre elles par une injustice flagrante des aides sociales, stigmatisation de certains peuples, constitution de zones d’habitations sélectives jusqu’aux quartiers ghettos. Agressivité évidente face à certains statuts tels que les fonctionnaires.

Ensuite faire croire aux moins pauvres que ce sont les plus pauvres qui sont la cause de la baisse de leur pouvoir d’achat, stigmatisation des aides sociales, encenser en même temps les plus riches seuls capables de donner des emplois, mais gênés pour cela par des états républicains qui voudraient les taxer au point de faire fuir ces pauvres riches !

Alors voilà des peuples divisés, avec des ennemis artificiellement désignés, appauvris, angoissés par l’avenir, convaincu d’une bonne volonté de leurs dirigeants choisis par des systèmes votes très manipulables, eux-mêmes convaincus de leur légitimité alors qu’ils n’ont plus aucune marge de manœuvre. Il ne reste plus qu’à les armer, et c’est là qu’à l’occasion de conflits locaux Yougoslavie, ou Lybie, de grandes quantités d’armes sont lâchées dans la nature. Les grands dirigeants en profitent pour gagner des sommes folles dans la fabrication des armes avec la bénédiction des syndicats heureux de trouver encore des emplois bien payés au mépris de toute morale.

Tout est prêt, bêtises des peuples, destruction des liens sociaux, asservissement à des extrémismes ou communautarismes, désignation d’ennemis symboliques, distribution d’armes, techniques très sophistiquées de protection des espaces des classes dirigeantes, la guerre civile peut commencer le nettoyage ethnique et démographique.

Si j’étais pessimiste, voilà ce que je soupçonnerais.

Mais je vois par ailleurs, des gens qui réfléchissent, qui travaillent, qui construisent. Qui affirment que l’éthique à plus d’importance que tous les pragmatismes. La surpopulation est un problème qui perd de son importance avec les civilisations qui toutes permettent d’observer une réduction des naissances. Les méthodes nouvelles de communication tissent des liens sociaux mondiaux, sèment des débats et de la sagesse, traquent les injustices et dévoilent les mensonges, les abus des puissants génère des solidarités plus fortes que des lois. Face aux systèmes hiérarchiques moribonds se créent des réseaux sociaux, informels, qui partent dans toutes les directions, avec une énergie d’imagination qui ira toujours plus vite que les lourds appareils institutionnels.

Alors si j’étais optimiste, voilà ce que rêverais.

Mais je ne suis qu’utopiste, alors je me contente de proposer mes idées, choisissez celles qui vous plaisent. L’avenir seul dira qui a raison.

Page écrite le 16-10-2011

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

1

0

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant André FARTOUKH - le 18-10-2011 à 01-26

Votre 1ère impression est la bonne et, croyez-moi, en tant qu'ancien itinérant (retraité), j'en ai entendu des vertes et des pas mûres.

Ajouter un commentaire.