NOUVEAU !
4 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/ddh.jpg
 
Pour préparer la constituante...



Pourquoi proposer une constituante :


La situation actuelle tourne au désastre sur le plan écologique, toutes les disciplines annoncent une catastrophe chacun dans leur domaine, la mer, la terre, l’eau, l’atmosphère, le climat, les banquises, l’énergie, les mines, les épidémies, la bouffe, la démographie,…

Les causes remontent toutes à un fonctionnement économique construit sur cet égoïsme qui se régale de rivalités, consomme sans bornes, et préconise une expansion sans limite dans un monde limité.

Nos systèmes politiques sont à la merci de cette pensée unique économique qui a même réussi à déposséder les états de la monnaie et transformer cette monnaie, outil de mesure des échanges et des valeurs, en une monnaie totalement fiduciaire qui impose un pouvoir absolu sous peine de perdre nos propres économies au cas où nous leur refuserions notre confiance.

La valeur même de nos biens et de notre travail se mesure dans notre inconscient à l’aulne de cette confiance obligatoire envers les détenteurs du pouvoir monétaire qui eux, ne sont jamais élus, ne risquent jamais leur responsabilités et ne rendent de comptes à personne.

Pire encore, mettre leur compétence en doute revient à mettre en doute la valeur de nos propres économies!

Les règles constitutionnelles actuelles ont laissé faire cette dérive, qui se complète par des dérives antidémocratiques caractérisées, (exemple le traité européen refusé par des peuples, imposé par des états).

Les politiciens actuels se sont érigés en une caste de professionnels détenant un pouvoir souvent transmis de père en fils (vous en connaissez tous !), dès qu’une personnalité hors de leur milieu tente de soulever ce couvercle, elle se fait casser par l’ensemble du milieu politicien.

Ils peuvent sans vergogne s’amnistier, s’augmenter, se partager les régions, les circonscriptions, les pouvoirs, les cachets, les influences clientélistes.

Ce n’est donc pas de la part de nos politiciens actuels que nous pouvons espérer qu’ils changent quoi que ce soit à ces règles du jeu, logique, ils ne pourraient qu’être perdants.

Dans cette partie de manipulation que sont les élections, jamais vous ne pourrez soutenir et faire élire une voix discordante à leur manège, ne serait-ce que par le système de sélection des candidats.

Mais puisqu’ils nous ont demandé notre avis pour leur projet de constitution européenne, cela signifient qu’ils nous croient assez juges et compétent pour la comprendre. D’ailleurs, ce référendum à donné une telle voix aux citoyens qu’il y eu un formidable regain d’intérêt pour la politique, et mille propositions ont fusé de toutes parts. Dès que leur couvercle autoritaire se soulève, la démocratie refleuri.

Bien fait, le peuple a dit non ! Pourtant ils n’ont rien entendu, ils s’en foutent royalement et continuent de faire comme si de rien n’était.

Donc si nous ne pouvons rien attendre de cette classe au pouvoir et si nous sommes compétents pour juger d’une constitution, pourquoi ne pas la faire nous-mêmes.

Le but n’est pas de prendre le pouvoir mais de redéfinir une règle du jeu pour organiser un pouvoir enfin démocratique. Le but n’est pas de proposer une solution miracle et parfaite, mais de mettre en route des processus où nous pourrons enfin proposer et expérimenter des solutions nouvelles d’organisation de nos sociétés où chacun puisse trouver sa place en acceptant, autant que possible, toutes nos différences.

Il ne s’agit pas de jouer un jeu pour être gagnant mais uniquement de choisir des règles du jeu, ensuite ceux qui le veulent pourront y adhérer s’ils le veulent ou en proposer d’autres.

Le débat démocratique imaginatif et vivant doit remplacer ce combat politique stérile qui gaspille autant l’énergie que notre temps et notre planète.

Vous avez le choix mais décidez vous vite, sinon c’est l’insurrection qui nous pend au nez et face à cela il n’y plus de sagesse que de la souffrance, et notre monde de s’en remettra pas facilement.

En plus ce projet est si beau…

Page écrite le 10-01-2007

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
13-11-2015 à 22:00
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

2

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant YVAN BACHAUD - le 09-04-2014 à 08-25

Il ne servirait à RIEN d'élire une constituante puisque nous aurions les mêmes + 15 à20% deFN si c'est a la proportionnelle.

Une constituante doit être tirée au sort en deux temps. Voir le forum sur www.ric-france.fr OU  celui des citoyens constituants où un projet dé"taillé est présenté.

On peut aussi se mobiliiser pour arracher le référendum d'inityiative citoyenne (RIC) qui permettra à des citoyens d'écrire eux mêmes leur projet complet de Constitution et de tenter de le faire sélectionner pour un RIC.

Il faut se regrouper pour arracher le RIC sans lequel le peuple n'est quasi rien! Voir www.article3.fr  et commmencez par signer la pétition.!

Intervenant Trazibule - le 14-04-2014 à 18-57

J'ai plusieurs pages sur ce thème, et même créé le site www.constituante.fr malheureusement peu actif pour le moment.

Une nouvelle constituante doit en tout premier lieu choisir son mode d'élection, et surtout ne pas reproduire le mode actuel qui conduirait logiquement aux mêmes résultats.

Mais comment décider de choisir de nouvelles règles, car par définition, si nous refusons l'ancienne  constitution, nous n'avons donc plus de règles.

Je tire au sort quand je me sens incapable de décider, je pense que les citoyens sont encore capable de décider, à eux de choisir.

Ajouter un commentaire.