NOUVEAU !
3 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/euro.jpg
 

RESUME: Notre conception monétaire actuelle est source d’injustice flagrantes,
alors sur quelles bases construire une monnaie limitant ces injustices ?

Brouillons pour un projet de constitution



La monnaie



J'entends dire que l'heure travail est ici plus chère qu'ailleurs, les produits fabriqués la-bas sont trop bon marché. C'est la catastrophe on va se ruiner, qui a une solution au secours !

Pourtant une heure de travail en France est aussi longue qu'une heure de travail en Chine, transporter un sac de ciment est aussi lourd en France qu'en Inde, inventer un logiciel nécessite autant d'intelligence en France qu'au Japon ! Alors ou est la différence ? Pour moi c'est tout simple: Votre étalon de mesure n'est pas le même ! Pour mesurer le temps le poids ou même l’intelligence, nous utilisons le même instrument de mesure: L'heure, le kilo ou le QI, mais tout d'un coup pour mesurer la valeur du travail voilà qu'on se met à raisonner en Euros, en Dollars en Yens en Roupies en Yuans ou en d'autres unités exotiques indiscernables.

Imaginez vendre votre sac de patates avec une balance qui change sa pesée à la tête de l'acheteur ! On nous oblige à vendre nos produits fabriqués par des heures de travail payées en Euros pour acheter le produit de leurs heures de travail payées en Yuans !

A qui profite cette arnaque ? A ceux qui se foutent des états et surfent au-dessus de frontières, ils achètent du travail en Yuan et vendent en Euros eux ! Mais nous, nous vendons contre des Yuans du travail acheté avec nos Euros !

Vous cherchez désespérément la solution ? Voilà la mienne : Indexez la parité des monnaies sur une vraie valeur et pas sur une confiance aveugle en ceux qui l'émettent (= la monnaie fiduciaire), vous leurs faite encore confiance vous ? Moi pas …

Alors référençons la monnaie sur le kilo de blé, sur l’or, le pétrole ou sur l’eau, sur n’importe quoi de concret et si possible assez stable dans son usage et nous aurons déjà mieux, mais mieux encore la seule valeur indéniablement égale quel que soit le pays est le temps (en plus non manipulable ! ) : Etalonnons la monnaie sur l’heure de travail.

Qui que ce soit dans le monde qui consacre une heure de travail à quelque chose crée une valeur égale à 1 unité de monnaie. Réfléchissez… les conséquences sont étonnantes…

Maintenant c'est vrai, c'est techniquement difficile à mettre au point... A réfléchir !

Je découvre que je ne suis pas seul à penser à ce genre d'étalon monétaire

Page écrite le 20-01-2007

Vers une proposition
Vers les nouveaux textes à propos de la monnaie

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

3

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Anonyme :

Une heure de travail d'un médecin = Une heure de travail d'un maçon ?
Et les compétences techniques propre a chacun comment leur donner une valeur ?"

Proposition de réponse sur la page monnaie-ajout .

Interlocuteur: mozygus :

Encore une chose pour la monnaie et son étalonnage sur l'heure de travail, c'est sûr que c'est parfait, hop, comme ça on est tous d'accord, mais les stat des constitutions le montre bien rien n'est semblable, et ce n'est pas demain la veille.

Cette disposition nécessite obligatoirement d'être tous ensembles, jusqu'à présent les réflexions apportées ici ne concernaient que la France (en gros on règle nos problèmes intérieurement et ensuite on en fait part aux autres). Je dirai donc que cela est un peu utopiste, dites-moi alors si la bourse servira encore ou pas, si non, des millions d'emplois seraient menacés dans le monde. ou alors je comprends rien de rien :)

Interlocuteur: trazibule

Parfaitement utopique cette idée je le reconnais, mais il reste deux possibilités : D’une part trouver une forme d’indexation de la monnaie sur un produit qui ne peut être issu strictement que de la force de travail humain (j’ai pas encore trouvé…) ensuite une monnaie de ce type peut coexister avec des taux de changes variables d’un pays à l’autre, mais son étalonnage assurant une valeur universelle qui permettrait de lui donner une grande valeur symbolique et fiduciaire.

Autre chose : Ma définition de la nationalité ouvre une perspective surprenante, la constitution étant une règle du jeu, sont « nationaux » sous ceux qui prouvent connaître cette constitution et s’engagent à la respecter entre autre en votant et payant ses impôts. Plus question prendre pour limite un pays, France, Europe ou Monde… Bien que ce soit très utopique j’ai l’intuition que c’est jouable.

Quant à la bourse elle a toujours son rôle, mais la tac l’engage à beaucoup plus de sérénité, les achats et ventes ne sont plus des spéculations de « joueur », qui agissent de minutes en minutes, mais des actions réfléchies à long terme, car à chaque mouvement la TAC prélève son écot. Donc acheter ou vendre une action sera motivé par une opération de rentabilité suffisante pour compenser le taux de la TAC.

Des milliers d’emplois menacés ? Certainement parmi tous ces parasites qui ne produisent rien et vivent du travail des autres. Mais je ne m’inquiète pas, les parasites savent très bien s’adapter, et n’oublions pas que le plein emploi est redevenu parfaitement évident dans ce système, la notion même de chômage, (comme celle de travail au noir d’ailleurs) se trouve oubliée.

Intervenant Lucadeparis - le 20-10-2011 à 03-25

Bonjour!

Je viens de découvrir votre texte en allant sur le blog de ce cher (trop cher) Giscard.

Or, j'avais fait un texte pour une monnaie travailliste à étalon temps de travail: De l’or à l’euro, de l’euro à l’horo : plaidoyer pour une monnaie et une finance travaillistes" ( http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/de-l-or-a-l-euro-de-l-euro-a-l-101002).

Je viens aussi de découvrir sur une page d'un site que vous recommandez la mention de votre travail et de mon texte: http://www.arcrachatcredits.org/edito.php?article=753.

Luca de Paris.

Intervenant Trazibule - le 20-10-2011 à 13-05

Bravo Lucas de Paris, je pense que nous travaillons sur les mêmes idées, et cela me réassure de voir que nous ne sommes pas seuls : Votre article sur Agoravox est remarquable. Je vous invite à explorer ces pages ou j’essaie d’approfondir ces conceptions monétaires.

Je suggère que tous ceux qui sont comme vous, intéressés dans l’exploration de ces pistes puisse organiser une rencontre pour aboutir à des projets cohérents d‘autant plus urgent que le système actuel s’écroule de façon évidente et qu’il faut rapidement lancer les bases d’un nouveau système monétaire.

Intervenant Bougabert - le 08-01-2012 à 16-00

moi aussi j'y pense fortement. je m'interroge sur l'etalonnage parfait. le probleme est que cette etalonnage et forcement indexé sur le cout de la vie... indexé sur les charges impliqué dans la fabrication du service... indexé sur les fluctuations des tarifs des matieres premieres...

Ajouter un commentaire.