NOUVEAU !
1024 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/drones.jpg
 

RESUME: Les drones sont-il seulement une merveilleuse avancée technologique
ou vu la morale des hommes ne risquent-ils pas de devenir une redoutable menace ?

Le progrès technique vous rassure ou vous inquiéte ?



Drones (Détails par wikipedia)


Dans un bureau, au chaud, quelque part dans le monde, face à des écrans, c’est un jeu vidéo, un homme manipule une manette, fixe une cible et clique. A l’autre bout du monde un petit missile quitte le petit avion télécommandé et pulvérise un véhicule qui roule au milieu d’une campagne.

Un triomphe de la technologie, une apothéose du comportement humain.

Aujourd’hui des gouvernements envoient n’importe où dans le monde un drone qui surveille et tue des hommes étiqueté terroristes par le clan des tueurs, étiquetés héros ou résistants par le clan des tués.

Il n’y a eu ni enquête officielle, ni jugement, ni déclaration de guerre, ni tir de sommation, ni même d’information…

Des hommes non élus ont décidés de tuer d‘autres hommes, ils sont payés et honorés pour cela. Ils ne répondent de leurs actes devant aucune juridiction, juste une hiérarchie qui se perd dans des relations complexes d’officines secrètes dépendantes de gouvernements eux-mêmes dépendants de multinationales aux contours et intentions obscures.

Aujourd’hui n’importe qui peut s’offrir pour une somme dérisoire un petit drone équipé d’une caméra et aller voir par-dessus les murs, la naïade nue au nord des piscines, entrer dans des maisons par les fenêtres, photographier des documents, fin de la vie privée…

Aujourd’hui n’importe qui peut équiper son mini drone d’un outil permettant de déposer n’importe quoi n’importe où, le grain de sable dans la mécanique, du poison dans une tasse, une allumette dans une meule de paille, une pierre dans un pare-brise. Pas vu, pas pris, détruire ou tuer est à la portée de tous, pas d’empreintes digitales dans l’air, pas de traces, pas de mémoires des ordres radios, le drone lui-même peut aller s’autodétruire discrètement dans un incinérateur.

Le permis de tuer en toute impunité. Je sais que les mafias s’en sont déjà rendu compte !

Des ordinateurs peuvent même avec plus de rapidité et de précision piloter eux-mêmes les drones suivant l’objectif général choisi sans aucune intervention humaine. Des ordinateurs remplacent déjà les décideurs pour les achats en bourse, pourquoi ne le feraient-ils pas pour chercher et « éliminer » des concurrents.

Comment contrôler cela ? La seule limite est la morale de celui qui agit, or si l’humanité a fait d’immenses progrès en technologie, quels progrès a-t-elle fait en morale ? Le pragmatisme par la raison pure du résultat, justifie toutes les dérives. Peut-importe les moyens utilisés si le résultat est là, il est honorable ! Et qu’appelle-t-on « résultat » ? Plus de pouvoirs, plus de richesse, plus de propriété, toujours au détriment d’un concurrent.

Quel monde construit-on avec cette logique ? Comment vont se comporter les hommes ?

Chacun peut tuer ou être tué, la justice n’existe plus car l’enquête n’est plus possible. Et si elle était possible, l’énergie, la complexité et le temps nécessaire à la réaliser est infiniment supérieure à celle nécessaire pour tuer l’enquêteur lui-même.

Le peur de mourir va se traduire par la peur de déplaire à qui que ce soit. Chacun mettra toute son énergie pour s’adapter aux autres, la peur générera une relation de bon voisinage imposée, il faudra tout tolérer et surtout éviter toute nouveauté qui pourrait déplaire à qui que ce soit.

Rappelez-vous ces temps moyenâgeux où il suffisait de dire que son voisin est sorcier pour le mettre sous le coup de l’inquisition et pouvoir tranquillement s’en débarrasser. Chacun alors se conformait alors aux usages, les relations de bon voisinage devaient être parfaites, sans lever la moindre critique, le monde est tombé dans une stagnation de plusieurs siècles, car toute innovation aurait pu déplaire à quelqu’un et vous conduire au bucher. L’idée unique religieuse à l’époque a mis les hommes sous sa domination et celui qui tenait le crucifix pouvait tout se permettre.

Est-ce que l’innovation technique ne va pas provoquer le même blocage de l’évolution ? Déjà que les connaissances sophistiqués de la présentation médiatique, savent imposer l’idée unique de cette économie libérale, si en plus la peur du meurtre facile s’installe, qui osera critiquer, qui osera défendre la moindre cause, nous entrerons peut-être dans une ère où tout s’arrêtera.

La science progresse très vite mais ira-t-elle plus vite que l’usage des techniques ? Sinon la technique pourra instaurer une surveillance généralisée avec sanction immédiate sans jugement contre tout ce qui gène qui que ce soit. Imaginez comment vous oserez-vous révolter dans un tel monde ? A moins que vous ayez vos propres outils de répression pour vous défendre, vous devrez être sage comme des moutons et vous faire tondre sans rechigner.

Imprimante trois D

Voilà peut-être une parade, n’importe qui pourra fabriquer n’importe quoi chez-lui, les plans circulent sur internet, à vous de fabriquer vos objets, vos outils, vos armes, vos drones, et même vos imprimantes trois D améliorées ! Plus besoin d’usines, de salariés, de circuits de distribution, de transports, même d’organisation sociale pour gérer tout cela, si vous avez l’imagination, vous pouvez inventer n’importe quoi, même des machines qui cultives, bâtissent, réparent à votre place, imaginent à votre place…

Nous avançons de plus en plus vite vers un monde que plus aucun écrivain de sciences fiction n’arrive à imaginer.

Oui je donne peut-être des idées très dangereuses, je sais et j’y ai longtemps réfléchi.

Quand mes enfants grimpaient aux arbres je ne leur ai pas interdit, j’ai préféré qu’ils tombent d’un mètre et apprennent que cela fasse mal, plutôt qu’ils tombent de dix mètres plus tard sans savoir.

Ce n’est pas en cachant les problèmes qu’ils se résolvent d’eux-mêmes, ce n’est pas en attendant qu’ils soient graves qu’ils sont le plus faciles à résoudre. Alors j’ai choisi de prendre le risque de dire tant qu’il est encore temps et que la chute ne fasse pas trop souffrir, c’est à toi lecteur citoyen de réfléchir et de choisir.

Page écrite le 07-02-2014

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
07-09-2015 à 08:02
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

1

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Paganel - le 05-02-2014 à 00-33

"La nature humaine éduquée vers l’individualisme via l’esprit de concurrence"

Tu dois vouloir parler de l'école d'avant 1974 et de l'esprit d'excellence et non de concurrence. N'est-ce pas sous Giscard qu'on a décidé de supprimer la distribution des prix et sous Mitterrand qu'il a même été question de supprier les mentions au bac? Dès lors que tu invite chacun à abandonner la course à l'excellence et à être juste un membre du troupeau, tu obtiens exactement ce que tu as cherché, il n'y a pas de miracle.

Ajouter un commentaire.